Nouvelles Dimanche, 27. JUIN, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Nouvelles 27.06

-OM-

Havel à propos de Milosevic

C'est dans la journée de samedi que le président Vaclav Havel a donc clôturé sa visite de travail à Budapest. Ensemble avec son homologue hongrois, Arpad Göncz, ils sont convenus que les jours politiques de Milosevic sont comptés est que sa politique demeure une entrave à la reconstruction de la paix dans les Balkans. Mais ils ont souligné que cela ne dépend que des Serbes et de la manière dont ils entendent préparer l'avenir de leur pays.

Vaclav Havel inaugure sa visite en Autriche

Et c'est dans la soirée de samedi que le président tchèque, accompagné de son épouse Dagmar, est arrivé à Vienne, seconde étape de son voyage de travail à travers plusieurs pays européens. Le couple présidentiel tchèque a été reçu à dîner par le président autrichien Thomas Klestil et son épouse, dans le luxueux restaurant viennois, au palace Schwarzenberg, propriété de l'ex-chancelier de Vaclav Havel, M. Schwarzenberg, lequel était présent.

Activités présidentielles en Autriche

Ce dimanche, troisième jour de son voyage à l'étranger, le président Vaclav Havel le consacre à des entretiens politiques avec le chancelier Viktor Klima et le ministre des A.E. Wolfgang Schüssel. Dans la matinée, le président Havel s'est déplacé à l'Ambassade de la République tchèque, où il a décerné au célèbre "chasseur de nazis" et directeur du centre juif de documentation de Vienne, Simon Wiesenthal, la plus haute distinction du pays, l'Ordre du Lion blanc.

L'Autriche, la République tchèque et le nucléaire

Dans les prochains jours, l'Autriche fera appel à la République tchèque afin qu'elle autorise l'audit tripartite austro-tchéco-allemand sur la centrale nucléaire de Temelin, en construction dans le sud de la Bohême. Un audit qui se déroulera conformément aux normes allemandes et que l'Autriche considère comme partie intégrante du processus d'admission à l'U.E. Une déclaration de la ministre autrichienne chargée de coordonner la politique relative à la problématique nucléaire, Barbara Prammer, à l'issue de la réunion, ce samedi, du chancelier Viktor Klima, quelques membres du gouvernement et les représentants des organisations écologiques, Greenpeace et Global 2000. Interrogé sur cette affaire à la sortie de sa rencontre avec le ministre autrichien des A.E. Wolfgang Schüssel, le président Havel a déclaré que les relations tchéco-autrichiennes sont trop importantes pour ne dépendre que de la centrale de Temelin.

Ivan Medek et Vaclav Havel

Ivan Medek, ex-chancelier du président Havel, candidat aux élections sénatoriales partielles à Prague 1, est revenu, dans une conférence de presse, sur la fameuse affaire, l'an dernier, de l'ancien maire de Vienne, Helmut Zilk, que le président Havel, au terme de toute une péripétie, n'avait finalement pas décoré comme c'était prévu, à cause de sa collaboration, non prouvée, avec la police communiste tchécoslovaque. Une affaire que Medek a commentée en ces termes: "Je n'ai pas l'habitude de mentir, même si cela est dans l'intérêt du chef de l'Etat". Alors que Havel avait affirmé que le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung lui faisait du chantage, menaçant d'une éventuelle révélation sur la collabobration de Zilk, si ce dernier venait à être décoré, Medek, lui, dit que le journal allemand s'était comporté correctement. Commentant ces déclarations, le porte-parole du président Havel estime que Medek n'est nullement fondé à rouvrir un dossier déjà clos.

Milos Zeman et Josef Zieleniec

Le Premier ministre tchèque, Milos Zeman, reconnaît que c'est sur la base d'une information reçue par des intermédiaires, qu'il avait accusé, jeudi dernier, l'ex-ministre des A.E., Josef Zieleniec, d'avoir passé, de son temps à la tête ce département, une soixantaine de contrats avec des journalistes et des agences de presse afin qu'elles soignent son image de marque. Le même jour, Zieleniec a demandé à Milos Zeman de prouver ses dires ou de s'excuser. Aujourd'hui, Zeman est prêt à s'excuser mais se donne jusqu'au 28 juin pour le faire. Rappelons que Zieleniec fut ministre pour l'ODS dont il n'est plus membre.

Le ministre de la Défense en visite dans les Balkans

le ministre de la Défense nationale, Vladimir Vetchy, rend visite, ce samedi, aux militaires tchèques opérant dans le cadre de la SFOR en Bosnie et Herzegovine. Cette visite aux militaires tchèques dans les Balkans se poursuivra, dimanche, en Albanie. Le ministre est accompagné du chef d'état-major, le général Jiri Sedivy.