Nouvelles Dimanche, 28. MARS, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Protestations des anarchistes

Plusieurs dizaines de jeunes anarchistes ont protesté, dans la soirée de vendredi, contre les frappes aériennes de l'OTAN, mais aussi contre le génocide au Kosovo. Devant l'Ambassade de Yougoslavie à Prague, ils ont allumé les bougies en scandant: La liberté au Kosovo, l'OTAN est l'agresseur et Stop à la guerre. La manifestation s'est déroulée sans incidents.

Panslavistes contre l'OTAN

Le Comité international slave s'est réuni, ce samedi, à Prague pour se pencher sur la crise au Kosovo. Ce comité a vu le jour à l'initiative du Congrès panslave, organisé par d'anciens membres du Parti communiste de Tchécoslovaquie, qui s'était tenu à Prague, l'année dernière, en marge de l'intérêt des milieux officiels tchèques.

Seul le président de la République parle sans emballage

Bien que la plupart des hommes politiques tchèques expriment leur compréhension pour le recours à la force en Yougoslavie, nombreux sont ceux qui soulignent plutôt la nécessité de la reprise des négociations avec le régime Milosevic. Rares sont en effet ceux qui partagent inconditionnellement l'avis du président Vaclav Havel, à savoir que la solution militaire au Kosovo est une solution certes extrême, mais indispensable.

Communistes accusent

De son côté, le chef du Parti communiste de Bohême et de Moravie, Miroslav Grebenicek, a accusé, samedi à Prague, les dirigeants tchèques d'assumer leur responsabilité directe des pertes matérielles et humaines en Yougoslavie et de l'escalade de la tension qui est, d'après lui, sans précédent dans l'histoire d'après-guerre.

Pas d'armements modernes pour les soldats de Milosevic

La Russie ne pourrait pas fournir les armements les plus modernes à la Yougoslavie au cas où elle déciderait de ne pas respecter l'embargo contre ce pays. Une déclaration de Ladislav Zak du ministère tchèque de la Défense, dans la parution de samedi du quotidien Zemske noviny. Selon Zak, il faut des dizaines de jours, sinon de mois, pour maîtriser ces systèmes sophistiqués.

Skoda suspend l'exportation de voitures vers les Balkans

Dès le premier jour du conflit au Kosovo, le groupe Skoda Mlada Boleslav a suspendu l'expédition des voitures Felicia et Octavia en direction de la Yougoslavie et la Macédoine. Le porte-parole de l'usine automobile, Milan Smutny, explique cette décision, tout simplement, par la fermeture des frontières. L'année passée, Skoda a vendu près de 10 000 voitures dans les pays de l'ancienne Yougoslavie et s'attendait à une nouvelle croissance de ce chiffre.

Les candidats à l'adhésion se félicitent du sommet de Berlin

La République tchèque et les cinq autres candidats à l'adhésion à l'Union européenne - la Hongrie, la Pologne, l'Estonie, la Slovénie et Chypre - apprécient hautement les résultats du sommet de Berlin de l'Union. Telle est la constatation d'un communiqué que les négociateurs des six pays concernés ont adopté à l'issue de leur rencontre terminée, ce samedi, à Limassol à Chypre. Aux dires de Pavel Telicka, vice-ministre tchèque des Affaires étrangères, les pays candidats se sont engagés, à cette occasion, à tout faire pour accélérer le processus d'adhésion.

Fin de la Semaine contre le racisme

C'est par un bal de plage qu'a culminé, à Prague, une Semaine contre le racisme. Organisée dans le cadre de la Semaine européenne contre le racisme et sous le patronage du ministère de l'Education, cette manifestation s'est proposée de contribuer surtout à la tolérance vis-à-vis des cultures rom et juive.

L'Université Charles ouvre ses portes

Dans la capitale tchèque, ce week-end se déroule, aussi, sous le signe des portes ouvertes de l'Université Charles. C'est une occasion exceptionnelle pour les Pragois de pouvoir visiter les salles nouvellement restaurées du Carolinum y compris la grande aula historique. L'Université Charles, la plus ancienne en Europe centrale, fut fondée par l'empereur Charles IV le 7 avril 1348.