Nouvelles Jeudi, 04. FÉVRIER, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Havel sur les relations Etat-Eglise

Mercredi matin, le Président de la République, Vaclav Havel, a rencontré au palais Archiépiscopal le cardinal Milosav Vlk. A l'ordre du jour de cette rencontre: la relation entre l'Eglise et l'Etat après que le cabinet Zeman ait tranché, lundi, la question des restitutions patrimoniales à l'Eglise. Expertise de l'Université Charles à l'appui, il a décidé, en effet, que l'Eglise n'avait pas le droit aux restitutions des biens religieux. Or, Havel ne partage pas cette opinion. Il recommande au gouvernement social-démocrate de renouer avec la conception élaborée par les gouvernements précédents. Aux dires du président, ce document est un bon point de départ du dialogue entre l'Etat et l'Eglise. Le président et le cardinal ont trouvé aussi une issue à l'impasse dans laquelle se trouve le débat sur la composition d'une commission gouvernementale créé pour résoudre les problèmes entre l'Etat et l'Eglise. Le cardinal Vlk et le Premier ministre Zeman se rencontreront dans quinze jours au plus tard.

Un accident de bus a fait neuf victimes

Le nombre de victimes qu'a fait l'accident d'un autobus, mardi, près de la commune Stredokluky, non loin de Prague, a augmenté à neuf mercredi. Cet accident, lors duquel l'autobus d'une ligne régulière Prague-Kladno est entré en collision avec un camion, est le plus grave des dix dernières années.

Visite du général Jean-Pierre Kelche

La prochaine admission de la République tchèque à l'OTAN et la coopération militaire franco-tchèque ont été au programme des négociations pragoises de Jean-Pierre Kelche, chef de l'état- major général de l'armée française qui est arrivé, mercredi après-midi, en visite de trois jours à Prague. Jeudi, il rencontre son homologue tchèque, Jiri Sedivy, et le ministre de la Défense, Vladimir Vetchy. Rappelons que la République tchèque a reçu, vendredi dernier, la lettre du secrétaire général de l'OTAN, Javier Solana, l'invitant officiellement à accéder à l'Alliance, en mars.

La fuite d'informations secrètes a menacé la sécurité du pays

La commission sénatoriale des Affaires étrangères, de la Défense et de la Sécurité a traité de la fuite d'informations secrètes sur l'agent pragois du service de renseignement britannique MI 6. La chose est devenue très grave, puisque la fuite d'informations a mis en danger la sécurité du pays ainsi que sa politique étrangère, estime Michael Zantovsky, président de la commission. L'agent en question aurait dû envoyer à Jaroslav Basta, ministre sans portefeuille, et à Karel Vulterin, directeur du Service de renseignements tchèque, BIS, des lettres dans lesquelles il se plaigne du mauvais travail du BIS. Vulterin a ensuite été révoqué de ses fonctions.

Le recensement de la population en 2001

La Chambre des députés a approuvé en première lecture un projet de loi qui prévoit le recensement de la population, des maisons et des appartements dans la nuit du 28 février 2001. Le dernier recensement a été fait en 1991. Les députés ont approuvé aussi un projet de loi sur les agences de voyages, selon lequel ces dernières seront obligées de s'assurer.

Le programme gouvernemental

Jeudi, la réunion ministérielle se penchera, entre autres, sur un amendement de loi sur l'impôt à la consommation et la TVA. Rappelons que le gouvernement de Milos Zeman envisage une réforme radicale du système fiscal, en l'an 2000 au plus tard, après la fin de la réforme administrative territoriale.

Rudolf Scharping arrive à Prague

Vendredi, le ministre allemand de la Défense, Rudolf Scharping, effectuera une visite de Prague. Avec son homologue tchèque, Vladimir Vetchy, il devrait s'entretenir de la coopération entre les armées allemande et tchèque. Il rencontrera aussi le chef du cabinet, Milos Zeman, et le Président de la République, Vaclav Havel.

Journée des victimes du nazisme

Les anciens prisonniers du camp de concentration d'Auschwitz veulent que le gouvernement tchèque proclame le 27 janvier, date de libération du camp, en 1945, par l'Armée rouge, Journée des victimes du nazisme. Ce jour devrait mettre en garde contre l'intolérance raciale, nationale ou religieuse.