Nouvelles Jeudi, 04. MARS, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

La visite du Président de la République tchèque en France

Le Président de la République tchèque, Vaclav Havel, poursuit sa visite en France. Il a rencontré le Premier ministre, Lionel Jospin, qui l'a assuré, tout comme le Président français, Jacques Chirac, que la France soutenait l'entrée de la Tchéquie à l'Union européenne. Les vues de la France et de la République tchèque sont identiques en ce qui concerne l'OTAN, dont cette dernière devient membre dans quelques jours. La question du Kosovo a aussi été abordée. Un forum des patrons français devrait avoir lieu à Prague. Le Président tchèque a remercié Lionel Jospin de son soutien dans les années 70 et 80, quand Havel était encore un dissident, sous le régime communiste.

La Tchéquie et l'Union européenne

Le directeur du bureau de coordination des relations entre la République tchèque et l'Union européenne, Petr Kubernat, a déclaré qu'il n'existait aucun signal sur le classement de la Tchéquie dans le deuxième groupe des candidats à l'entrée à l'Union européenne. Il admet pourtant que si le pays n'accomplissait pas les obligations qui lui incombent - juridiction par exemple - il se pourrait que la Tchéquie ne soit pas parmi les six premiers nouveaux membres. Une réaction à la déclaration de mardi du Président Havel, à Paris.

L'Union européenne et son élargissement à l'est

Selon le porte-parole de Hans van den Broek, membre de la Commission européenne, l'Union européenne ne freine aucunement le processus d'élargissement. C'est exclusivement l'affaire des pays candidats. L'entrée de ces derniers dépend seulement des résultats qu'ils atteindront. Une réaction aussi à la déclaration du Président tchèque à Paris. Il admet pourtant que le rapport de l'année dernière témoignait d'un certain ralentissement.

Un général de l'OTAN en Tchéquie

Le commandant en chef des armées de terre alliées de l'OTAN, le général Klaus Reinhardt, se trouve à Olomouc, au commandement des forces terrestres de l'armée tchèque. Son objectif, faire connaître au commandant, Frantisek Hrabal, le rôle de l'armée de terre tchèque dans le système défensif de l'Alliance.

Célébration solennelle de l'entrée à l'OTAN

Selon le maire de la ville de Liberec, Jiri Jezek, les célébrations de l'entrée de la République tchèque à l'OTAN, le 12 mars, n'auront jamais eu leur pareil dans la ville, depuis la visite de l'empereur François-Joseph, en 1906. Les ambassadeurs et diplomates des pays membres de l'Alliance, les généraux de l'armée tchèque et la représentation politique du pays seront présents.

Les réserves de la banque centrale tchèque devraient diminuer

Le Premier ministre, Milos Zeman, à son retour du Congrès du Parti social-démocrate européen, qui vient de prendre fin en Italie, a déclaré que les réserves de la banque centrale tchèque devraient diminuer. Le gouvernement pense donc entamer un dialogue avec la Ceska narodni banka. Un pas en avant a été fait par la baisse des taux d'intérêt qui a conduit à un cours plus réaliste de la couronne tchèque.

Phare aide les petits projets

Le directeur du secrétariat du programme Phare pour les petits projets, Petr Bajer, vient d'annoncer que Phare subventionne par plus de 200 000 écus, le Fonds des petits projets. Ces moyens financiers sont destinés aux organisations à but non lucratif de Moravie du sud. La collaboration avec les voisins autrichiens est nécessaire.

La Télévision tchèque et les enfants

La Télévision tchèque commence une campagne à long terme dans le cadre du projet "Aidez les enfants". Elle se termine le lundi de Pâques par une émission spéciale. Le but est de trouver des moyens financiers pour aider les enfants en difficulté.