Nouvelles Jeudi, 11. FÉVRIER, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Le nouveau maire de Prague

Selon Jan Kasal, maire de Prague, la capitale tchèque sera prête en l'an 2000 pour recevoir honorablement les hôtes qui participeront aux assises du Fonds Monétaire International et de la Banque mondiale. C'est l'engagement avec lequel est venu le nouveau maire de Prague rencontrer le président Vaclav Havel, qui a formulé sa satisfaction que la mairie de Prague, avec sa nouvelle direction, ait décidé de changer le procédé d'information du public.

Relations privilégiées entre l'Armée tchèque et l'Armée slovaque

L'Armée tchèque s'intéresse, selon son commandant en chef, le général Sedivy, à développer à l'avenir avec l'Armée slovaque des relations privilégiées. L'admission de la République tchèque et son armée aux structures de défense de l'Alliance nord- atlantique ne limite en aucun cas les relations mutuelles entre l'Armée tchèque et l'Armée slovaque, a déclaré ce mercredi le général Sedivy à la suite d'un entretien avec son homologue slovaque, le général Milan Cerovsky. A l'ordre du jour de la rencontre entre les deux généraux, l'échange d'informations sur les changements intervenus dans les deux armées.

Taux d'audience des télévisions tchèques

Le taux d'audience de la télévision privée Nova, auprès des téléspectateurs âgés de plus de 15 ans, pour la semaine comprise entre le 1er et le 7 février a atteint 55,3%, tandis que la chaîne publique n 1 n'est suivie que par 25,2% dans cette catégorie de téléspectateurs. En troisième position vient une autre télé privée Prima, avec 9,7%, alors que le second canal public, n 2, essentiellement culturel, n'a qu'une audience de 5,9%. C'est le résultat d'une enquête effectuée par la société de marketing IP Praha.

Les relations avec l'Union européenne

Les pays d'Europe centrale et de l'Est, candidats à l'admission à l'Union européenne, ne souhaitent pas l'importation, des pays de l'Union, de marchandises à bas prix. C'est l'attitude commune adoptée, lors de leur rencontre à Varsovie, par les ministres des Finances de Pologne, de République tchèque, de Hongrie, de Slovénie et des représentants de l'Estonie, qui ont fait appel à l'U.E afin qu'elle arrête l'exportation de produits subventionnés vers les pays d'Europe centrale et de l'Est. "Cela a conduit sur les marchés d'Europe centrale et orientale à une grande tension et donné un très mauvais exemple", a déclaré le ministre polonais des Finances, Leszek Balcerowicz.

Le programme de lutte contre le chômage et les syndicats

Le programme national de lutte contre le chômage, actuellement en préparation, contient, selon Richard Falbr, président de la Confédération des Unions syndicales tchéco-moraves, tous les éléments utilisés dans les formes de lutte contre le chômage. Les résultats de ces méthodes n'ont pas eu beaucoup de succès en Europe occidentale, a-t-il dit dans une conférence de presse, mais il est possible qu'ils aboutissent en République tchèque. Il a cependant souligné la réserve des syndicats quant au redressement de l'industrie et attiré l'attention sur le fait que les moyens financiers doivent être accordés aux entreprises et nullement aux entrepreneurs qui ont vite fait de demander une autre aide.

La République tchèque et l'OTAN

Arrivée ce matin à Prague du président du Comité militaire de l'OTAN, Klaus Naumann, en visite de deux jours pendant lesquels il aura des séances de travail avec les responsables gouvernementaux. Un mois avant l'admission de la République tchèque à l'Alliance nord-atlantique, Klaus Naumann devrait prendre connaissance du déroulement final des préparations.

A propos de la fuite du consul irakien à Prague

L'ambassade d'Irak en République tchèque a refusé que l'argent avec lequel s'est sauvé, il y a quelques semaines de Prague, son consul ait été destiné au financement d'une action terroriste. Quant au consul, Jabir Salim, l'ambassade l'a tout simplement qualifié de vulgaire voleur parti avec les fonds de l'ambassade destinés au paiement des employés, du loyer et des frais de fonctionnement.