Nouvelles Jeudi, 12. NOVEMBRE, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

Le 11 novembre: message de Vaclav Havel

Le souvenir des victimes comunes de la Première Guerre mondiale est toujours présent dans les esprits et explique les efforts que nous déployons aujourd'hui en faveur d'une Europe libre, unie et paisible, qui ne sera pas pour notre nation qu'une notion géographique, mais aussi un morceau de son coeur. C'est ce qu'a souligné le président Vaclav Havel, dans son message aux citoyens de la ville française de Vouziers, dans les Ardennes, qui a vu combattre, lors de la Première Guerre mondiale, la brigade autonome tchécoslovaque.

Racisme: enquête sur l'incinération de la grande croix

Dans la soirée de dimanche, on a brûlé une grande croix - symbole du Ku-Klux-Klan- devant la cité universitaire du quartier de Zizkov, à Prague, où, il y a un an, un étudiant soudanais a été assassiné pour des motifs racistes Le magistrat instructeur, Jan Kubilka, a qualifié de discutable le fait de savoir s'il s'agit là d'un acte délictuel ou non. Alors que la police considère qu'il ne s'agit pas là d'un délit, ce qui n'a pas empêché l'ouverture d'une enquête, le délégué gouvernemental pour les droits de l'homme, Petr Uhl, est convaincu qu'il y a là, au prime abord, deux délits: incitation à la haine raciale, soutien et propagande à des mouvements orientés vers l'étouffement des droits et libertés des citoyens.

Fin de la campagne électorale

C'est à 14 heures, heure locale, ce mercredi, qu'a pris fin la campagne électorale pour les communales et les sénatoriales, dont le scrutin est prévu pour vendredi et samedi. Quelques heures avant la clôture de cette campagne, le président Vaclav Havel a reçu Martin Bursik, candidat au poste de maire de la ville de Prague, avec lequel il s'est entretenu des problèmes et perspectives d'évolution de la capitale tchèque. Signalons qu'il y a en lisse avec Bursik, dans la compétition pour le siège du maire de Prague, le maire sortant, Jan Koukal, de l'ODS, parti de Vaclav Klaus.

Affaire Kavan: suite et fin?

Manifestement c'est de l'étranger que le ministre des A.E. Jan Kavan, détiendrait l'information selon laquelle, récemment, on a vu évoluer dans le pays un terroriste, alors que l'inauguration d'émissions d'Europe libre, à partir de la République tchèque, vers l'Iran et l'Irak, était à l'ordre du jour. C'est ce qui ressort d'une déclaration du ministre sans portefeuille, Jaroslav Basta, qui, ensemble avec Jan Kavan, invitent la Commission étrangères de la Chambre des députés à leur dire comment se fait-il qu'il y ait eu fuite de cette information secrète.

Slovaquie: efforts d'intégration de l'Union européenne

Les efforts de la Slovaquie et de la République tchèque, en vue de l'adhésion à l'Union européenne, telle est la question à l'ordre du jour de la rencontre, ce jeudi, entre les vice-premiers ministres des deux pays, le Tchèque Egon Lansky et son homologue, Pavel Hamzik. Le vice-premier ministre slovaque pour l'adhésion à l'Union européenne, a souligné à l'agence de presse CTK, que l'objectif prioritaire du nouveau gouvernement slovaque est de parvenir à adhérer à l'Union en même temps que la République tchèque, la Hongrie et la Pologne.

Les agriculteurs et les produits subentionnés

Hésitations et tatonnements des agriculteurs tchèques en vue d'une solution contre l'importation de produits agricoles subventionnés des pays de l'Union européenne. D'une part, l'action de protestation que devrait organiser l'état-major de crise de la Chambre agraire de République tchèque n'est toujours pas décidée, de l'autre, une autre dépêche parle de la préparation, pour vendredi, d'un blocus de l'autoroute par des porcs, à cause "des réticences du gouvernement à trouver des subsides pour l'amélioration de la triste situation des agriculteurs", a déclaré le représentant du comité d'organisation de l'action. Enfin les agriculteurs ont demandé, mardi, à la Commission européenne de trouver sans délai une solution à ce problème de l'importation de produits agricoles subventionnés.

Le général Ladislav Klima, commandant en chef de l'armée de l'air tchèque, a décidé la suspension, jusqu'à nouvel ordre, de tous les vols des avions militaires dans le pays, suite au récent accident d'un hélicoptère de l'armée, Mi - 24, dont le bilan est de 4 morts. Et c'est à l'endroit, où cet hélicoptère est tombé, qu'un soldat a été victime, ce mercredi, d'un accident, suite à l'explosion d'une matière inflammable, ayant entraîné des brûlures au visage, sans dommage pour les yeux.