Nouvelles Jeudi, 22. JUILLET, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Omar Mounir

La commission sénatoriale adopte la Charte sociale européenne

La commission sénatoriale pour la santé et la politique sociale a voté, ce mercredi, avec une majorité significative, en faveur de l'adoption, par le Sénat, de la Charte sociale européenne. C'est au début de ce mois que cette charte a été adoptée par la Chambre des députés, sur proposition du gouvernement. La charte formule toute une série de droits, notamment le droit au travail dans des conditions justes et avec un juste salaire, le droit à la protection de la santé à la sécurité sociale.

Cette charte fut adoptée par la Chambre des députés, grâce aux voix des sociaux-démocrates, des chrétiens-démocrates et de l'Union de la liberté. Les membres de l'ODS, de l'ancien premier ministre, Vaclav Klaus, ont été contre dans leur majorité. Ils ne font pas mystère de leurs réserves à l'égard de ce document auquel ils trouvent, sous certains aspects, "un caractère socialiste", disent-ils.

La Commission sénatoriale accepte une double citoyenneté restrictive

Les commissions sénatoriales se sont prononcées favorablement en faveur du projet de loi qui permet aux compatriotes vivant à l'étranger de recouvrer la citoyenneté tchèque, même ayant une autre citoyenneté. L'adoption de cet amendement de la loi sur l'octroi et la perte de la citoyenneté intéresse en premier lieu les compatriotes vivant en Slovaquie qui vont pouvoir jouir de la double citoyenneté.

Le gouvernement a un an: appréciations et sondage

Après une année du gouvernement social-démocrate, avec à sa tête le Premier ministre, Milos Zeman, les entreprises enregistrent avant tout un effort de l'équipe Zeman dans l'aide à la sphère économique. En revanche, ils lui reprochent son retard et une certaine nonchalance dans la revitalisation de l'économie et la réforme législative. C'est ce qui ressort d'une enquête de l'agence de presse CTK.

74% des citoyens déçus par le gouvernement Milos Zeman

Un sondage STEM pour la télévision tchèque, rendu public ce mercredi, révèle que 74% des citoyens ne sont pas contents de l'actuel gouvernement social-démocrate. Même au sein de la social-démocratie, ils sont 43%, selon le sondage, à être mécontents du gouvernement et, au sein de l'ODS, partie au contrat d'opposition, les mécontents sont 94%. Même parmi les gens âgés de plus de 60 ans, 60% sont mécontents.

La montée des communistes dans les sondages inquiète 45% des citoyens

Un autre sondage STEM sur la récente montée des communistes dans les sondages révèle que 55% des citoyens ne sentent aucune inquiétude à l'idée que le Parti communiste de Bohême et de Moravie améliore ses préférences. En revanche, les 45% restant, eux, s'inquiètent de ce succès qui, paradoxalement, inquiète même 7% des communistes.