Nouvelles Lundi, 11. JANVIER, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Trop d'inconnues autour du consul irakien à Prague

Le ministère irakien des Affaires étrangères n'a pas contacté les autorités tchèques dans l'affaire du consul irakien à Prague, Jabbir Salim, qui aurait demandé, selon le quotidien Az-Zaman publié à Londres, le droit d'asile en Allemagne ou en Grande-Bretagne. Cette déclaration du chef de la diplomatie tchèque, Jan Kavan, a été confirmée aussi par le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Jan Decker. De son côté, Jan Subert, porte- parole des Services de renseignement et de sécurité, le BIS, n'a même pas confirmé, à la télévision Prima, si Jabbir Salim serait un officier de renseignements, chargé de la direction des agents irakiens en République tchèque, en Pologne et en Slovaquie, comme l'affirme le journal londonien.

Milos Zeman apprécie le courage de Jabbir Salim

Sans attendre le dénouement de cette affaire qui laisse trop d'espace pour des spéculations, le Premier ministre tchèque, Milos Zeman, a apprécié, lors de son séjour en Moravie du nord, le courage du diplomate irakien. Sa décision est, selon lui, respectable du fait que l'Irak souffre sous une dictature "dégoutante" sans tendance de libéralisation.

Le cabinet Zeman est contre les restitutions des biens aux Chevaliers allemands

En Moravie du nord, Milos Zeman s'est exprimé sur d'autres sujets encore. A ses dires, par exemple, tant que son cabinet social-démocrate restera au pouvoir, il n'y aura pas question de restitution des biens à l'ordre des Chevaliers allemands. Ces derniers, dont la succession est remise en cause, exigent que leur soient restitués les châteaux forts de Bouzov et de Sovinec, le château de Bruntal et d'autres biens immobiliers en Moravie qui leur ont été confisqués après la Seconde Guerre mondiale.

Réfugiés demandent le droit d'asile

D'après la police, tous les 33 réfugiés détenus, vendredi soir à Prague, veulent demander le droit d'asile en République tchèque. Il s'agit de ressortissants du Pakistan, de l'Inde et de Sri Lanka, qui ont été transportés illégalement à Prague où les passeurs les ont laissés sans papiers et sans argent.

Des Yougoslaves à la charge de la police tchèque

Un groupe de 13 autres réfugiés, cette fois-ci de Yougoslavie, n'a pas réussi à franchir la frontière tchéco-allemande. Samedi, ces immigrés clandestins ont été rendus à la police tchèque qui doit s'occuper maintenant de leur rapatriement.

Le feu a ravagé les dépôts

Un grand incendie s'est produit, dans la nuit de samedi à dimanche, dans les dépôts de la société STV Glass à Valasske Mezirici, en Moravie du nord. Bien qu'il n'y ait pas de morts ni de blessés, le bilan de l'incendie est cruel - les dépôts et toute la production ont été détruits et les dégâts sont évalués à près de 400 millions de couronnes.

Soudek critique le remaniement à la tête de la CEZ

Lubomir Soudek, directeur général du groupe Skoda Plzen, un des plus grands complexes industriels tchèques, s'est rangé parmi les critiques des récents remaniements à la tête de la Compagnie d'électricité, la CEZ. Ce dimanche, à la télévision publique, il s'est même déclaré surpris par ces changements. L'ancienne direction de la CEZ a travaillé, selon lui, très systématiquement.

Avant la session de la Chambre des députés

La Chambre des députés du Parlement tchèque aura un programme bien chargé dans les jours qui viennent. Le cabinet Zeman s'apprête en effet à lui soumettre, pour la deuxième fois déjà, son projet de loi sur les impôts à la consommation, rejeté avant la fin de l'année passée. Les députés se pencheront aussi, en première lecture, sur un projet de loi sur le référendum, de même que sur un projet des communistes visant à supprimer la loi dite de lustration qui empêche les personnes compromises avec le régime totalitaire d'occuper des postes de responsables dans l'administration. Un autre projet de loi qui sera également à l'ordre du jour de la prochaine session devrait permettre aux Tchèques vivant à l'étranger de participer aux élections.

Un bon bilan pour les coureuses tchèques

Après la deuxième place, samedi, de Katerina Neumannova en course individuelle de 10 kilomètres, style classique, à Nove Mesto en Moravie, les skieuses de fond tchèques ont réalisé, dimanche, un bon résultat aussi au relais 4 x 5 kilomètres comptant pour la Coupe du monde de ski de fond. Le quatuor Kocumova, Rajdlova, Neumannova et Hanusova a occupé la quatrième position, derrière les coureuses de Russie, de Norvège et d'Italie.

Météo

Le froid s'annonce doucement avec une baisse progressive des températures qui ne devraient pas dépasser le zéro à partir de mercredi prochain. Des chutes de neige sont également attendues.