Nouvelles Lundi, 14. JUIN, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Les hommes politiques tchèques sur la situation au Kosovo

En réaction à l'entrée inattendue des unités russes au Kosovo, beaucoup d'hommes politiques tchèques ont admis la possibilité de conflits et de complications dans la région. Selon le Président Vaclav Havel, la situation en Yougoslavie connaîtra encore beaucoup de bouleversements et de surprises, telles que fut l'entrée russe dans le pays, et la stabilisation définitive sera précédée d'un processus long et difficile. Le Premier ministre, Milos Zeman, a qualifié l'entrée nocturne des unités russes de conflit inutile, estimant que de tels conflits pourraient être prévenus par une coordination des unités de l'OTAN et de la Russie au Kosovo par les organes responsables de l'ONU. Des politologues ne voient pas dans l'entrée russe une raison pour s'inquiéter. Selon eux, il s'agissait d'un acte qui avait une valeur de prestige pour la Russie.

Dienstbier a fait appel à Belgrad

Jiri Dienstbier, émissaire spécial de l'ONU pour les droits de l'homme dans l'ancienne Yougoslavie et ex-chef de la diplomatie tchécoslovaque, a invité Belgrad à lever l'état de guerre. Un signe positif pour la communauté internationale serait, d'après lui, la proclamation de l'amnistie générale qui concernerait toutes les personnes condamnées lors de l'état de guerre. Tant que les lois de guerre resteraient en vigueur après la fin du conflit, ce serait une violation des droits de l'homme, a précisé Dienstbier. Or, comme il a déclaré à l'issue d'un séjour de quatre jours en Serbie, son appel est resté sans réponse auprès des milieux officiels yougoslaves.

Protestation de la WAN

L'Association mondiale des journaux /WAN/ condamne le projet de loi tchèque sur la presse. Dans une résolution adoptée, samedi, par la direction de l'Association à sa réunion à Zurich, il est dit que le projet de loi sape le droit des Tchèques à l'information et ne répond pas aux critères de la liberté d'expression en Europe. L'Association invite le Président Vaclav Havel et les présidents des deux chambres du Parlement à rejeter le projet sur lequel elle veut également attirer l'attention de la Commission européenne et du Conseil de l'Europe.

Assises de l'Union douanière

Les assises du conseil de l'Union douanière, lundi à Prague, seront orientées avant tout sur l'amélioration des rapports commerciaux réciproques dans le domaine des quotas d'importation. Le problème clé sera la limitation des importations réciproques, dont, par ex., celles de la bière et du porc du côté slovaque, et de l'isoglucose du côté tchèque. Nous rappelons que l'accord de création de l'Union douanière entre la République tchèque et la République slovaque a été signé le 29 octobre 1992.

Présence tchèque au salon Le Bourget

Au salon international de l'Aéronautique, Le Bourget, la République tchèque est représentée par 17 producteurs. Parmi eux, l'usine Aero Vodochody, qui y a présenté, en première mondiale, son avion de combat léger, L-159. Le ministre de la Défense, Vladimir Vetchy, visitera le salon lundi.

Inauguration des vols de l'Olympic Airways à Prague

La compagnie aérienne grecque, Olympic Airways, inaugurera, dès la semaine prochaine, dans le cadre d'accord avec la compagnie aérienne tchèque, CSA, des vols vers Prague, aux fins de raviver le tourisme en Europe centrale. On estime à l'Olympic Airways que la République tchèque connaît un essort touristique croissant et qu'en raison du traingle Vienne-Budapest-Prague, le touriste pourrait, au cours d'un seul voyage, visiter trois capitales.