Nouvelles Lundi, 21. DÉCEMBRE, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

Fin des raids aériens contre l'Irak

Le ministère tchèque des Affaires étrangères se félicite de la fin des raids aériens américano-britanniques contre l'Irak. "Nous croyons que les dirigeants irakiens et le président Saddam Hussein vont renouveler inconditionnellement la coopération avec les inspecteurs de l'ONU, ce qui est le seul chemin sûr pouvant aboutir à la levée des sanctions de la communauté internationale à l'encontre de l'Irak", a déclaré le porte-parole du ministère, Ales Pospisil.

Une manifestation contre l'attaque américano-britannique

Une manifestation contre les frappes américano-britanniques a eu lieu, dimanche, devant l'ambassade des Etats-Unis à Prague. Les manifestants, dont notamment des étudiants arabes d'écoles supérieures tchèques, ont demandé le retrait immédiat des unités américaines et la levée des sanctions contre l'Irak.

Irak - sondage d'opinion

Les deux tiers de la population tchèque, soit 44%, sont d'accord avec les tout récentes attaques aériennes contre l'Irak, tandis qu'un tiers les considère comme injustes... tels sont les résultats d'un sondage d'opinion effectué par l'agence STEM auprès de 770 personnes.

Havel - Medek

Le chef du Bureau présidentiel, Ivan Medek, révoqué de ses fonctions, vendredi, par le président de la République, Vaclav Havel, aurait utilisé souvent des services de l'Office de documentation et d'enquête sur les crimes du communisme. La dernière fois, Medek s'était adressé à cet office dans l'affaire de l'ex-maire de Vienne, Helmut Zilk. Puis, sur la recommandation de Medek et les insistances de l'ex-chef de l'Office, Vaclav Benda, le président Havel a refusé de décerner à Zilk, soupçonné d'avoir collaboré avec l'ancienne police politique tchécoslovaque, une haute distinction de l'Etat, à l'occasion de la fête nationale du 28 octobre dernier. Selon Martin Krafl, porte-parole du Bureau présidentiel, Vaclav Havel n'était pas au courant de ces initiatives personnelles du chef de son bureau.

Havel - Zeman

Vaclav Havel qui se porte de mieux en mieux, après avoir subi une bronchite, devrait partir en congé la semaine prochaine. Avant son départ, il rencontrera encore le chef du cabinet gouvernemental, Milos Zeman.

L'inspection des ambassades tchèques

Le ministère tchèque des Affaires étrangères a commencé l'inspection de certaines de ses ambassades, a annoncé, dimanche, la station de TV privée, NOVA. Selon elle, il s'agit notamment des ambassades à Zagreb, à St- Pétersbourg et à Sofia où l'on a découvert des disparités dans la gestion.

Les prévisions économiques

L'année prochaine, le taux de chômage augmentera considérablement en République tchèque et c'est pourquoi on peut parler d'une crise de l'économie tchèque - une déclaration du vice-ministre Pavel Mertlik. Selon lui, le taux de chômage risque de grimper jusqu'à 12 ou 13%, si le processus d'assainissement de l'économie ne réussit pas. Mertlik prévoit également la faillite d'une série d'entreprises, qui, selon lui, est inévitable.

Le festival Europalia continue

La musique tchèque retentissait, la semaine dernière, dans les églises de Bruxelles, dans le cadre du festival de la culture tchèque Europalia 98. Le public belge s'est littéralement enthousiasmé pour la musique baroque tchèque dont notamment celle de Jan Dismas Zelenka. A part cela, les mélomanes bruxellois ont prêté une grande attention à la première du poème symphonique d'Otmar Macha "La nuit de l'espoir", inspiré des contes du ghetto de Terezin de l'écrivain tchèque Arnost Lustig. C'est une oeuvre passionnante et expressive, écrite, néanmoins, dans la langue musicale traditionnelle, a écrit le Soir.

Les meilleurs sportifs tchèques de l'année

Dans le cadre de l'enquête "Le sportif de l'année", dont les résultats ont été annoncés, samedi soir, à Prague, le meilleur sportif de l'année 98 est devenu le gardien de but de l'équipe de hockey sur glace, Buffalo Sabres, Dominik Hasek, grâce auquel, notamment, la République tchèque avait gagné la médaille d'or aux Jeux olympiques de Nagano. Suivent la skieuse Katerina Neumannova, et le hockeyeur Jaromir Jagr, collègue de Hasek évoluant à Pittsburgh.