Nouvelles Mardi, 21. JUILLET, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

Nouvelles 21.7.1998

Tosovsky retourne à la Banque nationale

Cþest ce mardi que le président Vaclav Havel nommera, pour une période de six ans, au poste de gouverneur de la Banque nationale, le Premier ministre sortant, Josef Tosovsky, apprend-on ce lundi du chef du département presse de la présidence de la République, Martin Krafl. Rappelons que Tosovsky était déjà directeur de la Banque nationale, avant quþil ne soit appelé, à la tête du gouvernement de transition, par Havel qui, en le renommant à son ancien poste, remplit une promesse quþil lui a faite.

Opinion de Vaclav Klaus sur Tososvsky

Pour sa part, Vaclav Klaus ne semble pas avoir apprécié cette manoeuvre. Dans un communiqué remis à la CTK, le chef de lþODS et ancien premier-ministre lui-même, a indirectement critiqué Tosovsky à qui il reproche sa prudence politique et bancaire, qui, selon lui, a gêné la croissance économique, notamment à la fin de 1997. "Le retour de Tosovsky à la Banque nationale montre quþil sþest assuré les arrières en laissant ouverte la porte, si bien quþil nþa rien risqué. Cela ne se fait pas en politique", a conclu Vaclav Klaus.

La police à propos de l'affaire Bamberg

La police refuse catégoriquement que la nomination dþun social- démocrate à la tête du ministère de lþIntérieur puisse influencer en quoi que ce soit le cours de lþenquête sur lþaffaire Bamberg, où Milos Zeman est suspecté dþavoir promis à un groupe dþhommes dþaffaires tchéco-suisses, en 1995, moyennant un crédit aux sociaux- démocrates, de hauts postes de responsabilité dans le gouvernement, au cas où la social-démocratie gagnerait les élections. "Je ferai mon enquête conformément à la loi, et peu importe celui qui est au gouvernement ou au ministère", a déclaré Martin Hadek, chargé de lþenquête.

Ce que les hôpitaux attendent de Milos Zeman

Dans le secteur hospitalier, lþavènement de la social-démocratie au gouvernement suscite bien des attentes. Selon les cadres de ce secteur, le nouveau gouvernement devrait changer le procédé de financement des hôpitaux et assurer la stabilité des prix pour toute lþannée. Les hôpitaux menacés de disparition espèrent que les sociaux-démocrates révisent les décisions tendant à les supprimer.

Opinion sur deux ministres sociaux-démocrates

Selon Marian Calfa, chef du gouvernement de compréhension nationale, après novembre 1989, le plus fort tandem de la formation gouvernementale présentée par Milos Zeman est incontestablement celui formé par les juristes Pavel Rychetsky et Otakar Motejl, respectivement vice-premier ministre pour la législation et ministre de la Justice. "Je ne vois pas, a-t-il dit, dans lþactuelle formation, un tandem de pareil niveau".

Ce que penserait le citoyen du nouveau gouvernement

Selon Eliska Rendlova, directrice de lþinstitut des sondages publics, IVVM, le public ne jugera lþactuel gouvernement quþà lþoeuvre. Il nþempêche que, selon elle, certains ministres, en raison de leur âge, les gens vont les lier, dans leur esprit, à 1968. Quand au fait que le gouvernement soit composé de ministres dont le passé soulève certaines questions, cela ne jouerait pas, à son avis, un grand rôle.

Le cardinal Miroslav Vlk, archêvþque de Prague a fait parvenir ce dimanche une lettre à Milos Zeman, liée à sa nomination attendue à la tête du gouvernement. Evitant de parler des restitutions des biens revendiqués par lþEglise, dont Zeman a annoncé la suspension récemment, Monseigneur Vlk sþest cantonné dans un discours allusif. "Votre dernière déclaration, a-t-il écrit, dans laquelle vous disiez que vous nþallez pas gouverner mais remplir vos promesses, me donne à penser, en tant que représentant de lþEglise, que vous êtes parfaitement au faîte des valeurs humaines de la société et que vous allez agir de manière responsable. Cela me donne aussi à espérer que plusieurs problèmes douloureux de la vie de lþEglise, qui nþont pas reçus, jusquþà présent, une solution heureuse, ne pourront être solutionnés que justement".

Demantèlement d'un réseau de traite des blanches

Selon Jiri Suttner, du département presse de la direction de la police, une antenne de lutte contre le crime organisé, a liquidé, tôt ce lundi, en Bôhþme du nord, un groupe de gangsters spécialisés dans lþexportation des jeunes femmes en Occident, quþils obligent après à se prostituer.