Nouvelles Mercredi, 04. NOVEMBRE, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

Le gouvernement tchèque et la Commission européenne

Le gouvernement social-démocrate tchèque est conscient du fait que le rapport annuel de la Commission européenne concernant l'entrée de la République tchèque à l'Union européenne, n'est pas des plus favorables. Le cabinet publiera sa position quand il sera en possession du texte de la Commission. Une déclaration du porte-parole du gouvernement, Libor Roucek.

Le gouvernement tchèque - Programme

Lors de sa réunion de mercredi, le gouvernement tchèque s'intéressera surtout au projet de loi sur le budget de l'Etat pour 1999 et au financement des investissements dans le domaine des transports, pour cette année encore. Le budget devrait être déficitaire - 31 milliards de couronnes tchèques - environ 6 milliards de francs, contre 26,8 milliards dans le projet original. Le Premier ministre, Milos Zeman, ne pense pas que le projet de loi pourrait changer après la réunion du cabinet.

Le ministère de l'Industrie et du Commerce et l'Iran

Selon le porte-parole du ministère de l'Industrie et du Commerce tchèque, Vlastimil Nesrsta, cette institution ne prépare pas de mesures spéciales en raison du rappel de l'ambassadeur de l'Iran, de République tchèque. Ce dernier a était rappelé pour consultations, du fait du début des émissions de Radio Europe libre en direction de l'Iran, émissions diffusées de la République tchèque. Le ministère indique qu'il attendra les pas concrets de l'Iran.

La Commission européenne et la République tchèque

Le rapporteur du ministre de l'Environnement tchèque pour les entretiens avec l'Union européenne, Bedrich Moldan, vient de déclarer que le rapport de la Commission européenne concernant ce domaine ne critique pas le niveau de la préparation de la République tchèque à l'entrée à l'Union européenne, mais les faibles progrès qui ont été effectués. Selon Moldan, la Tchèquie devra demander des exceptions; par exemple dans le domaine de l'épuration des eaux usées.

Le gouvernement et le Président de la République

Le vice-Premier ministre, Pavel Rychetsky, a déclaré, après sa rencontre avec le Président de la République, Vaclav Havel, que le gouvernement devra créer un nouveau modèle de coopération entre celui-ci et la Chancellerie. Cela concerne les domaines où les décisions du Président sont conditionnées par l'accord du gouvernement... Les distinctions d'Etat par exemple.

Le tribunal pour les droits de l'homme et la Tchéquie

Depuis 1992, année de la ratification par la République tchèque de la Convention européenne sur les droits de l'homme, les citoyens tchèques ont fait appel dans 301 cas, jusqu'au 30 juin 1998, à la Cour internationale de Strasbourg. Deux cas seulement ont été retenus, mais ne sont pas passés en justice. Une preuve, peut-être, que les citoyens tchèques sont satisfaits de leur lois.

Le ministre tchèque de l'Intérieur et la Slovaquie

Le ministre tchèque de l'Intérieur, Vaclav Grulich, devrait rencontrer son nouvel homologue slovaque, Ladislav Pittner, pour s'entretenir de la question de l'émigration illégale ou clandestine entre les deux pays. Ils parleront aussi de la surveillance des frontières communes, cela probablement à Zidlochovice, dans la région de Brno, en Moravie du sud.

Tempête et dommages en République tchèque

La tempête de ce week-end a causé de grands dommages dans les bois et forêts tchèques. L'entreprise publique, Forêts de la République tchèque, évalue ses pertes à plus d'un demi-million de mètres cube de bois. Les arbres renversés et déracinés seront transportés vers les scieries au printemps seulement, mais l'hiver ne devrait pas les endommager encore plus.