Nouvelles Mercredi, 28. AVRIL, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Le gouvernement n'a pas encore examiné la possibilité d'élargir l'embargo

Jusuqu'a présent, le gouvernement tcheque n'a pas examiné la possibilité d'élargir l'embargo contre la Yougoslavie. Une déclaration du Premier ministre tcheque, Milos Zeman, a l'issue d'un conseil du gouvernement, ce mardi. "Le gouvernement tcheque, a-t-il dit, a répondu favorablement a l'appel de l'Union européenne et suspendu ses liaisons aériennes avec Belgrade. Néanmoins cet accord est valable pour une année renouvelable, si bien que, si d'autres mesures s'averent nécessaires, il sera nécessaire de les prendre". Milos Zeman a ajouté que les sanctions contre ce pays des Balkans sont fondamentales et le gouvernement tcheque va les examiner en détail dans l'un de ses prochains conseils.

L'ODA demande l'interdiction du parti communiste

L'Alliance civique démocrate, parti politique tcheque de la droite traditionnelle, par la voix de son président, Daniel Kroupa, entend demander a la justice de prononcer l'interdiction du Parti communiste de Boheme et de Moravie. Selon Daniel Kroupa, le comportement de la direction de ce parti, lors de l'actuelle crise du Kosovo, s'est avéré en contradiction avec les principes fondamentaux de la Constitution tcheque, notamment lorsque ce parti a déclaré sa volonté d'entraver le transit du matériel de l'OTAN par la République tcheque. "Les communistes, a-t-il dit, soutiennent ouvertement le régime de Slobodan Milosevic, laissant ainsi entendre qu'ils soutiennent un régime qui viole de la maniere la plus flagrante les droits de l'homme". Quant a Vojtech Filip, le chef du groupe parlementaire du parti communiste, il estime, au contraire, que c'est l'OTAN qui viole les droits de l'homme.

Pas plus de 100 réfugiés a Holcovice!

Les citoyens de la ville de Holcovice en Moravie du nord, refusent d'accueillir plus de 100 réfugiés de la guerre des Balkans dans les structures d'accueil locales. Selon le maire de cette ville, c'est la représentation des habitants qui a refusé de recevoir un nombre plus grand de réfugiés. "Les gens, a-t-il dit, ne veulent pas de réfugiés. Le vote a révélé que la majorité des représentants sont contre. Nous sommes deux sur 11 a etre pour". Le maire considere que ses concitoyens sont encore sous le choc des dernieres inondations.

L'emploi des Slovaques en République tcheque

Le président de la commission parlementaire pour la politique sociale, Zdenek Skromach, estime que l'accord tchéco-slovaque sur l'emploi mutuel des citoyens des deux pays, consécutif a la partition de la Tchécoslovaquie, n'est guere profitable pour la République tcheque et qu'il devient nécessaire de le réviser. Le préjudice causé a son avis a la partie tcheque réside dans le fait que les Slovaques employés en République tcheque sont de loin plus nombreux que les Tcheques employés en Slovaquie. "C'est la loi et non un accord politique qui doit résoudre le probleme de l'emploi des citoyens slovaques", a-t-il dit.

Le commerce franco-tcheque a Ostrava

Ils sont a peu pres 30.000, les emplois que 15 sociétés françaises ont créés dans la région d'Ostrava en Moravie du nord, a déclaré ce mardi, lors du Forum économique franco-tcheque, le conseiller économique et commercial de l'Ambassade de France, M. Dominique Mauppin. 150 firmes tcheques et slovaques participent a cette manifestation dont le but est le développement du commerce mutuel et la création de sociétés mixtes.

L'archeveque français Georges Edmond Robert a Prague

C'est sur invitation du cardinal Miloslav Vlk qu'arrive a Prague, aujourd'hui, pour une visite de deux jours, l'archeveque français, Georges Edmond Robert Gilson du Mans. L'une des raisons de cette visite, la participation de l'archeveque français, ce jeudi, a une rencontre des vicaires de l'archeveché de Prague.

Dégustation

Six cent sortes de vins et de mousseux de Moravie et de pays a tradition viticole seront présentés, ce samedi, de 10h a 17h, par la société Vindom a Brno. Lors de cette manifestation, de son nom "Bouchon ouvert", les intéressés pourront déguster pas moins de 20 sortes de mousseux et de 50 sortes de vins vieillis, dont les plus récents sont de 1995.