Nouvelles Samedi, 07. AOÛT, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Appréciation du processus de rapprochement de l'UR

Le vice-premier ministre tchèque, Egon Lansky, a rencontré à Prague l'ambassadeur de la Commission européenne, Ramiro Cibrian, pour l'informer sur l'état de préparation de la République tchèque à l'admission à l'Union européenne. Un entretien qui entre dans le cadre de rencontres régulières. Le rapport de la Commission européenne sur l'appréciation du processus de rapprochement de la législation au cours de l'année écoulée doit être rendu public à la mi-octobre.

Selon Lansky, lors de sa présente visite à Prague, Ramiro Cibrian a apprécié le fait qu'au cours des trois derniers mois, le Parlement et le gouvernement tchèque ont intensifié l'accomplissement de l'acquis communautaire. Aussi, a-t-il regretté que le rapport mentionné ne tienne pas compte de cette évolution positive: de même que l'an dernier, le ton du document est plutôt critique à l'égard de la République tchèque.

Le PDG de la compagnie aérienne sur les raisons de sa démission

Le PDG de la compagnie aérienne tchèque, la CSA, Antonin Jakubse, a démissionné de ses fonctions. Dans une déclaration publiée par l'agence CTK il indique que les raisons de cette démissions ont été, entre autres, un soutien insuffisant de la part de certaines institutions et la limitation de ses compétences de diriger la firme, après qu'il n'ait acquis que la voix consultative à sa présidence. Depuis le mois de juin, une tension régnait, en effet, entre lui et le ministre des Transports, Antonin Peltram. Le bilan des cinq années d'activités du PDG sortant est pourtant positif: il a réussi à faire sortir la CSA d'une crise et d'en faire une société qui a réalisé, l'an dernier, des bénéfices de 414 millions de couronnes.

Les communistes gagnent des voix

Les préférences électorales du Parti communiste de Bohême et de Moravie ne cessent d'augmenter. Il ressort d'un sondage effectué en juillet par l'agence Sofres Factum que 20,4% des citoyens lui donneraient leur voix. La première place à l'échelle de la popularité est détenue par le Parti civique démocrate, avec 26% des intentions de vote. La social-démocratie gouvernementale occupe la troisième position, avec 16% des voix. Les dirigeants du parti communiste expliquent ce succès par le mécontentement de la population de la politique de la social-démocratie et, surtout, de l'aggravation de la situation sociale et économique.

Chiffres alarmants sur le chômage

L'offre basse des postes d'emploi, le licenciement, l'afflux de diplômés sur le marché de travail - telles sont les raisons principales de l'accroissement du chômage dans toutes les régions de la République tchèque au cours du mois de juillet, résume l'agence CTK. A l'échelle nationale, le taux de chômage a dépassé 8%. La situation est la plus alarmante dans la région de Most, au nord de la Bohême, où le nombre de chômeurs dépasse 18%.

Télégramme du président de la République

Le Président Vaclav Havel a envoyé un télégramme de félicitation à l'éminent musicien et violoniste tchèque, Josef Suk, à l'occasion de ses 70 ans. L'arrière-petit fils du célèbre compositeur Antonin Dvorak, Josef Suk coollabore, depuis les années 50, avec la Philharmonie tchèque, et depuis cette année, il est président du conseil artistique du Festival international de musique, le Printemps de Prague. L'orchestre de chambre portant le nom Suk fête cette année 25 ans d'activités.

Cours de la couronne

Sur le marché des changes, la couronne a terminé à 36,40 pour un euro, soit 18,62 pour un mark. Au milieu de cette semaine, la monnaie tchèque a considérablement affermi son cours, à la suite d'un afflux important d'investissements étrangers dans le pays. La semaine prochaine, son cours sera influencé par la publication des résultats sur l'inflation au mois de juillet.