Nouvelles Samedi, 09. JANVIER, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Vaclav Havel à l'abri du mauvais temps aux Canaries

La tempête qui a sévi, ce vendredi, sur toutes les îles Canaries a, selon toute évidence, bien évité l'île Lanzarote où le président Vaclav Havel passe son congé en compagnie de son épouse Dagmar. Contrairement à ce qu'annonçaient les agences de presse, le porte- parole du président tchèque, Ladislav Spacek, confirme que le couple présidentiel n'a pas enregistré d'intempéries plus dramatiques dans la résidence du roi Juan Carlos d'Espagne qu'il habite actuellement.

Vaclav Klaus: "Les petits partis visent la déstabilisation politique..."

Le Parti civique démocrate, l'ODS, selon son président, Vaclav Klaus, est convaincu que la proposition de la coalition des quatre partis de droite, consistant à former un cabinet majoritaire, soit avec l'ODS soit avec les sociaux-démocrates, déstabilise la situation politique dans le pays.

L'ODS pourrait donner la chance au budget de l'Etat du cabinet social-démocrate

Petr Necas, vice-président des députés de l'ODS, compte proposer à ses collègues dans le parti de se comporter de façon permettant l'adoption du projet de budget de l'Etat pour cette année. Dans sa déclaration pour l'agence CTK, il insiste sur la priorité de notre adhésion à l'OTAN. C'est pourquoi il faut empêcher, a-t-il dit, que les sociaux- démocrates, comptant, jusqu'ici, sur les voix des communistes, soutiennent les projets de ces derniers, visant à réduire les frais de la défense. Cette initiative de Necas a été très bien accueillie par le Premier ministre, Milos Zeman. D'après lui, le cabinet ne devrait pas être exposé au chantage lors des débats pareils. Cette pratique est d'autant plus inadmissible dans le cas de conditions irrationnelles que posent les communistes tchèques.

Des projets de lois su programme du cabinet

Le conseil législatif du gouvernement a recommandé au cabinet tchèque d'adopter toute une série de modifications de lois concernant l'assurance retraite complémentaire. Leur but serait, comme l'a dit le vice-Premier ministre, Pavel Rychetsky, d'empêcher les fraudes. Le conseil n'a pas approuvé, d'autre part, le projet de loi sur la presse, soumis par le ministre de la Culture. Le projet lui semble trop libéral et ne tient pas compte des situations exceptionnelles qui peuvent se produire, tel l'état de guerre, par exemple.

Une surprise pour Petr Uhl

Petr Uhl, délégué gouvernemental pour les droits de l'homme, se déclara agréablement surpris par les résultats d'un récent sondage d'opinion publique. Celui-ci révèle que près de 11% des personnes interrogées seraient prêtes à contribuer au financement d'un monument aux victimes rom, mortes, pendant la Seconde Guerre mondiale, dans le camp de Lety dans la région de Pisek en Bohême du sud.

Les Tchèques sont plutôt mécontents

Toujours selon les sondages, un peu moins du tiers des citoyens tchèques estime que les relations entre les gens sont bonnes, deux tiers les considérant comme mauvaises. Ce sont surtout les jeunes qui seraient les plus contents.

Le prix de l'intégration

L'harmonisation de la législation tchèque avec la législation européenne dans la protection des eaux contre la pollution coûtera près de 70 à 80 milliards de couronnes. Une évaluation de la Banque mondiale.

L'Asie à la TV tchèque

La Télévision tchèque, chaîne publique, présentera, dès lundi, un cycle de cinq documentaires intitulé Images d'Asie. Ses auteurs, un journaliste et une cinéaste, mari et femme, ont traversé plusieurs pays de ce continent pour parler, à travers des destins d'hommes concrets, de la foi, de l'amour, du succès, du crime et de la mort.

Les cinéastes découvrent la ville fabuleuse de Cesky Krumlov

La ville de Cesky Krumlov en Bohême du sud et, plus particulièrement, son centre historique, est le lieu du tournage, depuis aujourd'hui jusqu'au 30 janvier, d'un conte de fées, par une équipe norvégienne, en collaboration avec une firme pragoise.

La Philharmonie tchèque sous la baguette d'étrangers

Exécution, par la Philharmonie tchèque, d'un second concert sous la baguette du jeune chef d'orchestre américain, Robert Spano, l'un des grands talents des années quatre- vingt-dix. Au programme - des oeuvres du début du XXe siècle. Dans quelques jours, la Philharmonie tchèque se présentera à Prague avec Vladimir Ashkenazy, chef orchestre et pianiste.