Nouvelles Samedi, 10. JUILLET, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Anniversaire du décès de Olga Havlova

Le Président de la République, Vaclav Havel, a déposé un bouquet de fleurs sur la tombe de sa première épouse défunte, Olga Havlova. Le Président a ainsi commémoré le 66ème anniversaire de son épouse, ainsi que sa fête, le 11 juillet. Olga Havlova, femme pleine de charisme, est décédé le 27 janvier 1996, des suites d'une grave maladie. Vaclav Havel s'est rendu au cimetière pragois de Vinohrady, un peu en avance, du fait qu'il part pour le Festival International du film, à Karlovy Vary.

Haute distinction pour le Président de la République

La plus haute distinction de la Lettonie vient d'être décernée au Président de la République tchèque, Vaclav Havel. Selon la Chancellerie présidentielle, le Président tchèque se range ainsi parmi les quelques Tchèques décorés de l'Ordre des trois étoiles, décerné, depuis 1924, aux personnes ayant de grands mérites dans le développement de la Lettonie indépendante.

Le Premier ministre tchèque et les journalistes

L'agence de presse tchèque, CTK, vient de publier la réponse du Premier ministre, Milos Zeman, à une lettre ouverte de certains journalistes tchèques mécontents de la manière dont les traitait le chef du gouvernement. Milos Zeman les remercie de leur lettre et serait pour une meilleure entente entre les journalistes et les politiciens. Personnellement, il pense qu'il n'existe que deux conditions : différencier les informations objectives des commentaires subjectifs et, dans le cadre des informations, fournir une information entière et non déformée sur telle ou telle affaire, avec droit de réponse pour une information fausse. Le Premier ministre indique encore qu'il serait pour une rencontre avec les représentants de la presse et des médias.

Pas de vacances encore pour les députés tchèques

La Chambres des députés tchèques vient d'approuver plusieurs documents de grande importance. Après plusieurs années de discussion, elle vient, enfin, d'approuver la loi qui permettra aux Tchèques vivant à l'étranger d'acquérir la double nationalité, alors que cela était exclu par la loi en vigueur. La loi, qui est encore soumise à son adoption par le Sénat, concerne surtout les Tchèques privés de leur nationalité sous le régime communiste. Elle sera aussi accueillie par le grand nombre de Slovaques instalés en République tchèque.

Modifications des lois sur les forces armées tchèques

Les députés ont également adopté huit lois et amendements de lois concernant les forces armées tchèques. Parmi d'autres, citons par exemple, la loi sur la limitation de la liberté de déplacement et de rassemblement, dans le cas où l'état d'urgence serait décrété. Elle concerne aussi l'état de guerre.

Amendement à loi sur la vente des produits de tabac

La Chambre vient aussi d'adopter un amendement à la loi sur la vente des produits de tabac. Il sera désormais interdit de vendre des cigarettes ou des produits de tabac aux mineurs, c'est à dire aux jeunes de moins de 18 ans, en Tchéquie. Cette loi sera conforme à celle concernant la vente de boissons alcoolisées, déjà en vigueur.

Le contingent tchèque au Kosovo

Le commandant du contingent tchèque déployé à la frontière administrative entre la Serbie et le Kosovo, Karel Klinovsky, a rencontré les représentants de la fraction locale de l'Armée de libération kosovar, l'UCK. A cette occasion, il les a informés que ce sont les soldats tchèques qui succèdent aux unités britanniques, dans le secteur de Sibovac. Les chefs locaux de l'UCK ont assuré les officiers tchèques et britanniques qu'ils respecteront les accords sur la démilitarisation progressive des unités de l'UCK.

Dernier adieu à l'un des hommes du Printemps de Prague

Jiri Pelikan, en 1968 ancien directeur de la Télévision tchécoslovaque, exilé plus tard en Italie, où il publiait la revue « Listy », et où il fut élu député au Parlement européen sur la liste des socialistes italiens, est décédé le 26 juin de cette année. Vendredi, ses proches et amis, ainsi que d'éminents représentants politiques tchèques se sont réunis, au Clementinum de Prague, pour lui rendre un dernier hommage. Hommage, certes, à un ancien communiste, mais aussi un ardent dissident, qui a grandement contribué à la chute du régime totalitaire dans l'ancienne Tchécoslovaquie.