Nouvelles Samedi, 13. FÉVRIER, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

La visite du général Naumann en République tchèque

Le Président de la République, Vaclav Havel, a remis vendredi au général allemand, Klaus Naumann, président du Comité militaire de l'OTAN, l'Ordre du Lion blanc de troisième degré. A la fin de son séjour de deux jours à Prague, le général Naumann a eu des conversations avec le chef de la diplomatie tchèque, Jan Kavan. Aux dires de Naumann, l'Alliance n'a pas encore fixé une date précise de l'adhésion de la République tchèque à ses structures. Le général allemand voulait connaître aussi les raisons des tergiversations concernant les examens des personnes qui travaillent avec les documents secrets de l'Alliance. Selon le Premier ministre tchèque, Milos Zeman, ce problème est dû au lent travail du Service de sécurité et de renseignement.

Les prévisions économiques

La récession économique se terminera avant la fin de cette année, pour ©tre suivie d'une stagnation, estime le vice- Premier ministre, Pavel Mertlik. Selon lui, une relance économique est à attendre au plus tard en l'an 2001.

Les problèmes des minorités nationales

Le problème des minorités nationales et le respect des droits de l'homme en République tchèque fut le thème d'une rencontre, vendredi à Prague, entre Vaclav Havel et Petr Uhl, délégué chargé des droits de l'homme. Le Président Havel a appuyé l'idée de supprimer la porcherie de Lety, sur l'emplacement de laquelle il y avait, pendant la Seconde Guerre mondiale, un camp d'extermination tzigane.

Jan Kavan sur le dédommagement des Tchèques déportés en Allemagne

Le dédommagement des citoyens tchèques déportés en Allemagne pour le travail, pendant la guerre, constitue le dernier obstacle pour surmonter le passé dans les relations tchéco- allemandes, une déclaration de Jan Kavan, chef de la diplomatie tchèque, dans une interview pour le journal General-Anzeiger.

Vaclav Klaus critique Milos Zeman

Vaclav Klaus, président du Parti civique démocrate, l'ODS, a critiqué violamment les paroles du chef du cabinet, Milos Zeman, selon lesquelles l'ODS envisagerait la denonciation de l'accord d'opposition avec la social-démocratie. Aux dires de Milos Zeman, l'ODS a peur des résultats de l'opération "Mains propres", dirigée contre la criminalité économique et la corruption.

La dernière candidature de Milos Zeman

"Ce serait pour la dernière fois au congrès du parti, qui se déroulera en avril, que je présenterai ma candidature au poste de président de la social-démocratie", a déclaré l'actuel président de ce parti, Milos Zeman. Il a dit aussi qu'il aimerait voir en tant que son successeur, Vladimir Spidla, vice-président du parti actuellement.

Le général Sedivy partira pour les Etats-Unis

Dimanche, le chef de l'état-major des forces armées tchèques, le général Jiri Sedivy, partira pour les Etats-Unis où il s'entretiendra avec le secrétaire général adjoint à la Défense, Franklin Kramer, de l'intégration de l'armée tchèque dans les structures de l'Alliance nord-atlantique.

La relation entre l'Etat et l'Eglise

La lettre dans laquelle une cinquantaine de personnalités tchèques invitent le chef du cabinet, Milos Zeman, à trouver une solution aux problèmes entravant la relation entre l'Etat et l'Eglise, est soutenue par beaucoup d'autres personnes, surtout intellectuels, artistes, scientifiques et journalistes. Une information fournie par Stanislav Novotny, directeur de l'Académie chrétienne tchèque.

Les investissements en baisse

Les investissements étrangers dans les entreprises tchèques ont baissé de 780 à 748 millions de dollars américains au cours de l'année écoulée. Dans l'ensemble de l'Europe centrale et orientale, ils auraient diminué de 50%.

Culture

La neuvième édition du Festival international des écrivains qui se déroulera à Prague du 11 au 16 avril, accueillira deux invités de marque: le dramaturge britannique Harold Pinter et son collègue polonais Slawomir Mrozek. A l'instar des éditions précédentes, les différentes journées du festival seront consacrées à des littératures nationales.