Nouvelles Samedi, 24. JUILLET, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Les relations tchéco-mexicaines vont bon train

Selon le ministre tchèque des Affaires étrangères, Jan Kavan, la République tchèque et le Mexique sont appelés, cette année encore, à signer des accords sur la coopération économique, le tourisme et l'abolition de l'obligation de visa entre les deux pays. Cette déclaration, le ministre l'a faite à l'issue d'une réunion de travail avec son homologue mexicaine, Mme Rosario Green.

L'invitation au débat

Plus de 180 personnalités tchèques ont déjà signé l'appel intitulé

Volontaires pour le Monténégro

Un groupe de 18 volontaires réunis par l'association Adra se rend dans les Balkans... Ces volontaires tchèques, surtout des jeunes, vont aider, à Ulcinj, au sud du Monténégro, lors de la distribution de l'aide humanitaire aux réfugiés kosovars. Ils vont préparer aussi des programmes pour les enfants. Ils seront relevés par d'autres volontaires après trois semaines.

Rencontre Klaus - Mihajlovic

Tout indique qu'on est proche de la signature d'un accord global qui devrait signifier le début d'une nouvelle évolution en Yougoslavie... Une déclaration du chef de la Chambre des députés tchèque, Vaclav Klaus, à l'issue d'une rencontre, vendredi, avec le maire de Belgrade, Vojislav Mihajlovic. Ce dernier, qui est représentant du Mouvement serbe de renouveau, a informé les journalistes que la plupart de la population de Yougoslavie s'oppose à Milosevic et à sa politique qui mit le pays plusieurs années en arrière.

Chaque accusation doit être bien pesée

On relève cette déclaration du vice-président de la social-démocratie tchèque, Zdenek Skromach, rappelant que le fait pour Milos Zeman d'être Premier ministre ne l'exempte pas, à l'instar de tout citoyen, de la charge de la preuve s'il lui arrive de porter une accusation contre quelqu'un. L'on se souvient que récemment Milos Zeman a accusé, entre autres, sans le prouver, l'ex-ministre des Affaires étrangères, Josef Zieleniec, d'avoir payé des pots de vin à la presse et particulièrement au journaliste Ivan Brezina, aux seules fins de voir s'améliorer son image de marque.

Croissance des exportations vers la Slovaquie

Les exportations tchèques vers la Slovaquie ont connu, lors du mois de mai dernier, une remarquable croissance. Mais cette croissance n'était due qu'à besoin subit de constituer des stocks importants en raison des restrictions à l'importation, attendues dès le mois de juin. Dès ce mois-ci, les exportations tchèques allaient-elles cesser de dégager un excédent pour s'inscrire au déficit. Lequel aura été, contre toute attente, de 3,2 milliards de couronnes. Et l'on ne s'attend pas à une amélioration de la situation, puisque la Slovaquie va continuer sa politique protectionniste.

Du matériel militaire tchèque pour la Slovaquie

Le ministère slovaque de la Défense prépare un appel d'offres pour l'acquisition d'avions de combat et d'autres armements et matériels. Aux mois d'août et septembre déjà, les experts militaires, sur invitation du ministre de la Défense slovaque, Pavol Kanis, vont progressivement commencer à importer des matériels d'aviation de Grande-Bretagne, d'Italie, de Russie et de République tchèque.

Le camionneur tchèque mis en liberté en Autriche

La police tchèque n'a toujours pas été saisie, de la part de son homologue autrichienne, du cas du chauffeur tchèque arrêté, mardi, en Autriche, avec une cargaison d'armes de poing et des fusils de chasse non déclarés. En fait, il ne s'agirait pas d'armes destinées à une vente au noir, mais d'un simple défaut de déclaration. Le destinataire, une société italienne, a confirmé que la commande est pour le marché interne. Le chauffeur est mis en liberté avec autorisation de gagner son pays. Seule la cargaison reste en Autriche.

Météo

Ciel couvert avec de courtes éclaircies, précipitations sur la plupart du territoire, tempêtes locales... Les températures entre 17 et 24 degrés.