Nouvelles Samedi, 30. JANVIER, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Popularité de Vaclav Havel

L'agence de presse CTK signale un article paru dans La Libre Belgique, signé de la correspondante de ce quotidien à Prague, Christine Dupré, laquelle écrit: "Une campagne est lancée en République tchèque contre le président Vaclav Havel, qu'on présente comme un individu malade, affaibli, isolé de ses citoyens, et très mal conseillé par son épouse". Et d'ajouter que la popularité du président Vaclav Havel a atteint son plus bas niveau jusqu'à présent, puisque, dans une enquête, 46% seulement des personnes interrogées se sont prononcées positivement sur son activité, tandis que 54% des frustrés de la débâcle du "miracle économique" réclament sa démission.

Popularité de personnalités politiques

Dans un sondage STEM rendu public ce vendredi, 51% des personnes interrogées expriment en revanche leur confiance au président Vaclav Havel. Le Premier ministre Milos Zman ne bénéficie que de 44% de voix positives, la présidente du Sénat, Libuse Benesova, fraîchement élue, 34%. En dernière position vient le président de la Chambre des députés, Vaclav Klaus, avec 33%.

Limogeage du chef des services de renseignements Çsuite)

Suite au récent limogeage, par le gouvernement, du directeur des services de renseignements tchèques, Karel Vulterin, la Commission de la Chambre des députés a décidé de demander au Premier ministre, Milos Zeman, d'éclaircir les circonstances ayant conduit à la révocation de ce haut responsable, puisque, jusqu'à présent, aucune explication concrète n'a été donnée à ce sujet par le gouvernement. Après avoir entendu l'intéressé et le ministre sans portefeuille, Jaroslav Basta, la commission a déclaré: "avoir constaté de sérieuses contradictions dans les déclarations, ce qui rend indispensable une demande d'éclaircissement au chef du gouvernement".

Epidémie de grippe

A cause d'une épidémie de grippe et de problèmes de respiration qui, cette semaine, sévissent en Bohême de l'est, Les services médicaux recommandent la fermeture de certains établissements scolaires. Dans toute une série d'hôpitaux et d'établissements de soins, aussi bien que dans des maisons de retraite, les visites sont limitées, sinon interdites. Quant à la Bohême de l'ouest, le nombre de malades y a atteint, cette semaine, 24.251 cas, ce qui représente 2852 malades pour 100.000 habitants.

Les retombées économiques de Radio Europe libre vers l'Irak et l'Iran

Le rapport qui sera remis, ce lundi au gouvernement, concernant les retombées économiques négatives, sur le commerce extérieur tchèque, des émissions de Radio Europe libre vers l'Irak et l'Iran, ne contient aucune proposition du ministère de l'Industrie et du Commerce, demandant d'exiger des Etats-Unis de réparer ces dommages. "Cette désinformation est une erreur des services du ministère de l'Industrie et du Commerce", a déclaré le porte-parole de ce ministère, Jaroslav Hudec.

Les Roms et le droit d'asile

Le citoyen Rom qui a demandé récemment le droit d'asile en France sans succès, a regagné ce vendredi la République tchèque, apprend-on du consulat tchèque à Paris. Ce Rom fait partie d'une équipe de 40 personnes qui furent, cet automne, retournées de Grande-Bretagne. Ils sont cependant restées quelques semaines au port de Calais, mais dans des conditions difficiles. La préfecture de cette ville les a placées dans des locaux désaffectés d'une maison de retraite. Quelques familles sont retournées en République tchèque, 17 personnes ont été reprises par la Grande-Bretagne, après d'âpres négociations, et huit Roms ont demandé le droit d'asile en France.

Anarchistes français et tchèques

L'Europe des anarchistes se fait. Ils sont à peu près soixante anarchistes français à avoir manifesté, jeudi, devant l'ambassade de République tchèque à Paris. Ils demandent la libération d'un anarchiste tchèque, en détention préventive, pour avoir "essayé de commettre un assassinat pour des motifs racistes". La manifestation sest déroulée dans le calme parallèlement à une forte présence de la police.