Nouvelles Vendredi, 08. JANVIER, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

La visite de Joschka Fischer à Prague

Le chef de la diplomatie allemande, Joschka Fischer, a eu jeudi à Prague un entretien avec son homologue tchèque, Jan Kavan. Lors d'une conférence de presse, Fischer a dissipé les craintes ayant apparu ces derniers mois, selon lesquelles le nouveau cabinet allemand serait plus réservé en matière d'ouverture de l'Union européenne aux pays candidats. Par sa propre conviction et dans son propre intérêt, l'Allemagne s'engagera dans l'élargissement de l'Union, a dit Fischer. Selon lui aussi, l'adhésion des pays d'Europe centrale devrait être précédée par la réforme de l'Union ainsi que par une série de changements du côté des pays candidats. Lors d'une rencontre avec le Premier ministre, Milos Zeman, et le président de la Chambre des députés, Vaclav Klaus, Fischer a souligné l'intérêt allemand de maintenir de bons rapports avec son voisin à l'est, dépouillés de problèmes du passé.

Jan Kavan en Slovénie

Jeudi après-midi, le chef de la diplomatie tchèque, Jan Kavan, est parti pour une visite d'une journée en Slovénie. La situation dans les Balkans, les rapports réciproques, ainsi que le processus d'élargissement des structures euro-atlantiques, tels étaient les thèmes traités avec les dirigeants slovènes. Avec son homologue slovène, Boris Frlec, le ministre tchèque a signé une déclaration sur la coopération dans le cadre du Fonds international pour le déminage et l'aide aux victimes des mines en Bosnie-Herzégovine.

Sagem veut s'implanter à Kladno

Le consortium français Sagem veut investir 10 millions de dollars américains pour construire une entreprise de production de téléphones portables dans la ville de Kladno, en Bohême centrale. Avec la capacité de production de 2 millions d'appareils par an, la société française devrait employer au début environ 250 personnes, ce nombre s'élevant à 700 ou 800 personnes après l'achèvement de la construction. Sagem est le quatrième investisseur étranger qui veut déplacer ses activités à Kladno.

Telecom - scandale de corruption

Deux policiers du Service d'enquête sur la corruption enquêtent sur les circonstances suspectes de la privatisation de la société des télécommunications tchèques, SPT Telecom. Les soupçons de corruption ont apparu après la présentation d'une émission, à la chaîne publique de la TV hollandaise, dans laquelle les anciens employés de la firme Royal KPN, actionnaire de TelSource qui a acheté 27% des actions de Telecom, ont parlé de la corruption dans les pays postcommunsites. La firme Royal KPN vient de demander l'audit de ses registres co,ptables afin de mettre fin, nous citons (...) à la rumeur non-fondée sur les pots-de-vin offerts à des partis politiques tchèques lors de la privatisation de Telecom.

Cyril Svoboda - candidat à la présidence du parti chrétien- démocrate

Cyril Svoboda, ex-ministre de l'Intérieur dans le cabinet Tosovsky et député actuellement, a annoncé officiellement sa candidature au poste de président de l'Union chrétienne- démocrate - Parti populaire tchécoslovaque. Le poste de chef de ce parti est vacant depuis le départ de Josef Lux, pour des raisons de santé, en septembre dernier.

Coalition de quatre partis

La déclaration de la coalition de quatre partis Çl'Union de la liberté, les chrétiens-démocrates, l'Alliance civique démocrate et l'Union démocratique), invitant la social-démocratie au pouvoir ou le Parti civique démocrate à créer un gouvernement majoritaire, n'a pas trouvé un grand écho auprès des représentants de ces deux plus grands partis politiques. Selon Stanislav Gross, président du groupe de députés sociaux- démocrates, son parti n'envisage pas de résilier l'accord d'opposition conclu avec le parti de Vaclav Klaus et grâce auquel il gouverne.

Négociations Eglise-Etat

Les noms de candidats à la prochaine commission gouvernementale chargée des rapports Etat-Eglise seront annoncés vendredi, lors d'un petit déjeuner de travail auquel participeront le ministre de la Culture, Pavel Dostal, le cardinal Miloslav Vlk et le président du Conseil oecuménique des Eglises, Pavel Smetana. La commission devrait préparer un projet de loi sur la position des Eglises dans la société et sur leur financement, y compris les questions de la restitution patrimoniale.

Le cours de la monnaie tchèque

Le cours de la monnaie tchèque par rapport à l'euro, qui a connu ces trois derniers jours un décollage vertigineux, a pour la première fois chuté, ce jeudi. De 34,78 couronnes pour un euro à l'ouverture de la bourse, le cours a baissé à 34,86. Des experts considèrent cette évolution comme logique, n'excluant pas aussi un nouvel affaiblissement de la couronne.