Nouvelles Vendredi, 09. JUILLET, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Le conseil du gouvernement et les étrangers

C'est dans son conseil de ce mercredi que le gouvernement tchèque a adopté la conception d'intégration des étrangers, telle que préparée par le ministère de l'Intérieur, apprend-on du ministre, Vaclav Grulich, tard dans la soirée. Ce document a pour vocation de créer les conditions favorables au développement de relations harmonieuses entre communautés étrangères vivant en République tchèque, et de faciliter la lutte contre l'immigration clandestine, source de ciriminalité, précise le ministre. Les bases de ce document procèdent des normes recommandées par le Conseil de l'Europe, l'Union européenne et les conventions internationales.

La restitution des biens de l'Eglise

Une autre décision importante du gouvernement, la suspension de la restitution à l'Eglise des biens nationalisés par le régime communiste, au motif que la poursuite de la restitution devrait être adoptée par le Parlement. Ainsi se trouve abrogé le décret de 1997 par lequel le précédent gouvernement a rendu exécutable la restitution des biens à l'Eglise. Selon les services de presse du gouvernement, ce dernier entend ainsi apporter une solution globale à l'ensemble du patrimoine national, que le ministère des Finances devrait soumettre dans les jours à venir au conseil du gouvernement.

L'anniversaire d'un dinosaure de la musique

Trente millions de disques vendus, c'est l'actif du chanteur tchèque le plus populaire, Karel Gott, qui, ce 14 juillet -date prémonitoire- fête ses 60 ans. Lors de ses 40 années de carrière de chanteur, il a enregistré environ 150 disques 33 tours, dont 80 à l'étranger et 180 disques 45 tours. Parmi les prix gagnés par cet idole du genre féminin toutes catégories, le Disque de diamant Supraphon (1986), 8 disques d'or Polydor et des dizaines d'autres distinctions. "Quand il était venu me voir pour la première fois, il ne savait pas chanter, mais il y avait dans sa voix une étincelle divine", a déclaré son professeur, Konstantin Karenin.

Pourquoi les Roms émigrent

L'étude des facteurs présumés pousser les Roms tchèques à quitter le pays: c'est ce qu'est venue étudier dans la ville de Most une commission de la Direction régionale de l'Association des citoyens roms, alarmée par des bruits faisant état de la préparation d'autres Roms au départ. Des gens occultes seraient derrière ces départs qu'ils encourageraient. "C'est une perte en ressources humaines considérable; nous savons que depuis 1990, ils sont quelques dizaines de milliers, les Roms qui ont quitté le pays", a déclaré à la presse, le porte-parole de l'association. Et de souligner que l'émigration des Roms est une chose malheureuse non seulement pour la République tchèque, ainsi atteinte dans son image de marque à l'étranger, mais aussi pour les Roms migrants, qui se trouvent démunis et dans l'incertitude.

Investissement

La société britannique, Transel Manufacturing, vient d'investir un million de livres, soit 56 millions de couronnes, dans l'industrie de l'habillement, à Liberec, en Bohême de l'est. "Notre investissement dans ce pays intervient pour le long terme, j'espère que l'activité en République tchèque va s'élargir", a déclaré à la CTK le représentant de la société qui a préparé le projet avec Czechinvest. Actuellement, la société emploie plus de 60 couturières, et il est attendu à ce que leur nombre passe, en l'an 2000 à 200 personnes.

Les Tchèques et le séjour en Israël

Selon le ministère des A.E., les citoyens tchèques, désireux de voyager en Israël doivent avoir sur eux des documents prouvant le but de leur visite. Ces derniers temps, il est arrivé aux services des frontières israéliens de refouler des Tchèques qu'ils soupçonnaient de vouloir travailler au noir dans le pays. Il est conseillé de se prémunir de documents prouvant que le séjour est déjà payé, ou d'une invitation d'amis ou de la famille, ou d'avoir une dotation monétaire suffisante, estimée par les Israéliens à 80 voire 100 dollars par jour et le billet d'avion pour le retour.

Le patrimoine artistique des Juifs victimes de l'holocauste

Enfin le gouvernement tchèque a accordé au ministre de la Culture, Pavel Dostal, un délai allant jusqu'au 30 septembre pour préparer l'état de toutes les oeuvres artistiques déposées à la Galerie nationale et formellement identifiées comme des oeuvres ayant appartenu aux Juifs victimes de l'holocauste. Ces oeuvres devraient passer au patrimoine du Musée juif.