Nouvelles Vendredi, 19. MARS, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Lever du drapeau de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord à Prague

Jeudi, peu avant midi, le drapeau de l'Alliance de l'Atlantique Nord a été levé devant le ministère de la Défense de la République tchèque, à Prague. A cet acte solennel, ont pris part le ministre de la Défense, Vladimir Vechty, et les attachés militaires des pays membres de l'OTAN. La cérémonie a eu lieu, près d'une semaine après que Madame Madeleine Albright ait reçu des mains des chefs des diplomaties des trois nouveaux membres d'Europe centrale, la Tchéquie, la Hongrie et la Pologne, les lettres de ratification.

Le Président tchèque et les archives tchèques concernant l'Holocauste

Le Président de la République tchèque, Vaclav Havel, a déclaré au président de la Commission internationale pour les assurances des victimes de l'Holocauste, l'ancien chef de la diplomatie américaine, Lawrence Eagleburger, que les archives tchèques concernant les victimes de l'Holocauste étaient entièrement ouvertes au travail de cette commission. Selon le porte-parole du Président, Eagleburger est venu à Prague expliquer le travail de celle-ci, et il a sincèrement apprécié que la Tchéquie ait créé une commission pour les questions de l'Holocauste.

Le ministre tchéque des Affaires étrangères au Danemark

Le ministre tchèque des Affaires étrangères, Jan Kavan, a terminé sa visite officielle d'une journée au Danemark. Il a remercié ce pays pour son aide à l'entrée de la République tchèque à l'OTAN. Il a été reçu en audience par la reine, Margreth II. Une occasion pour elle d'évoquer sa visite en Tchéquie, il y a cinq ans. Jan Kavan a aussi rencontré son homologue danois, Neils Helveg Petersen. La question de la crise du Kosovo a été abordée, lors de ces entretiens.

Le Premier ministre tchèque a terminé sa visite en Bulgarie

Le Premier ministre tchèque, Milos Zeman, conduisant une délégation des représentants de la vie politique tchèque, est rentré d'une visite officielle de deux jours, en Bulgarie. La déclaration commune des politiciens tchèques et bulgares exprime l'intérêt de la République tchèque pour le futur élargissement de l'OTAN et de l'Union européenne, celui-ci répondant aux intérêts de la Tchéquie, selon le Premier ministre.

Le Fonds tchèque des moyens financiers de l'Union européenne

Selon le chef de la délégation de la Commission européenne, en Tchéquie, Ramiro Cibrian, la République tchèque n'a pas encore établi un fonds de répartition des moyens financiers de l'Union européenne. Une déclaration à la réunion de la Commission d'association de la Tchéquie à l'Union, jeudi, à Prague. Il met en garde contre une telle situation, car la Tchéquie, de ce fait, pourrait perdre une partie de ces moyens financiers, accordés par l'Union.

Duplex télévisé sur la corruption

Dans un duplex télévisé, entre la Tchéquie, les Etats-Unis et la Roumanie, le directeur du bureau d'enquête des douanes américaines, William Velasko, a déclaré que la base du succès de la lutte contre la corruption était, selon les experts américains, la création d'une conscience des citoyens, que la corruption est une chose anormale qui ne peut être tolérée. « Les personnes responsables devraient être persuadées qu'elles seront punies vite et bien pour une éventuelle corruption »... Une déclaration claire et nette.

Fusion des deux plus grandes brasseries tchèques

Alors que le vice-Premier ministre tchèque, Egon Lansky, affirme que la fusion des deux plus grandes brasseries tchèques est une bonne chose, face à la concurrence mondiale, l'Association des amis de la bière tchèque, argumente avec le fait que cette fusion conduira à la perte d'emplois dans les petites brasseries et, peut-être, à une seule sorte de bière en Tchèquie, où ce breuvage est une boisson nationale. Pour bon nombre de Tchèques, une question cruciale... chacun dégustant « sa bière ».