Panorama

r_2100x1400_radio_praha.png

L'ancienne Tchécoslovaquie communiste était assez arriérée en ce qui concernait les communications téléphoniques : longues attentes pour avoir une ligne, mauvaises qualité des communications. Tout à changé, aujourd'hui, après l'arrivée du portable. La Tchéquie est devenue un pays où le portable commence, peu à peu, à supplanter le téléphone classique. Les récentes études viennent de révéler qu'un Tchèque sur deux possède un portable. Cela veut dire que 5 millions de Tchèques utilise ce petit miracle de la technologie moderne. Qui sont donc ces fanas du téléphone ? Ils se recrutent dans toutes les catégories d'âge, mais le portable est devenu le compagnon inséparable des jeunes, surtout. Si je me rappelle bien, d'ailleurs, c'est bien ma fille, quand elle était adolescente, qui contribuait le plus à la dépense de sommes élevées pour régler les notes de notre téléphone... Avec la baisse des prix des services offerts par les réseaux mobiles, l'utilisation du portable devient de plus en plus accessible à tout un chacun. Les jeunes aiment téléphoner, envoyer de courts messages, ces fameux SMS, à leurs copains et copines.

A propos des messages envoyés par les portables : vous savez, peut-être, que la langue tchèque écrite comprend beaucoup d'accents divers. Et bien, avec le portable, on ne les écrit pas, ce qui a donné naissance à une sorte de nouvelle forme écrite du tchèque, sans accent, ce qui modifie la prononciation des mots. Les jeunes sont allés encore plus loin : en effet, les messages envoyés par les portables ne peuvent contenir qu'un nombre limité de signes. Alors comment faire pour en dire plus, dans un seul message ? Economiser sur le prix de la communication ? Tout simplement en utilisant des abréviations ! Pas difficile, mais incompréhensible pour ceux qui ne connaissent pas le dictionnaire des abréviations. Un nouveau langage fait son apparition, au grand mécontentement des puristes de la langue et des académiciens. Cela fait même peur car, inventé par les jeunes, ce langage en abrégé commence à être utilisé, de plus en plus, par les seconds plus grands utilisateurs du portable : les patrons, les employés en tous genres ! L'un des trois réseaux tchèques de communications téléphoniques mobiles va même jusqu'à faire sa publicité, sur les écrans de télévision, en utilisant ce langage baptisé, langue SMS ! Et le téléphone classique, dans tout cela ?

Le téléphone classique, donc la ligne fixe, c'est le monopole de Cesky Telecom, mais pas pour longtemps encore. Jusqu'à la fin de cette année. Ne croyons, pourtant pas, que Telecom n'ait pas vu le vent tourner... En effet, le plus grand opérateur des portables, en Tchéquie, s'appelle Eurotel. Eurotel... qui c'est ? Tout simplement une société soeur de Telecom ! Tout le monde n'en a pas conscience, en République tchèque, mais c'est comme cela. La société publique a assuré ses arrières. Sa société soeur, Eurotel, a deux concurrents sérieux : Radiomobil, avec le service Paegas et un troisième qui est apparu récemment sur le marché, avec des prix imbattables, du moins au début, Oscar. La lutte est rude entre ses trois adversaires sur le marché. C'est à qui offrira les meilleurs, ou le plus grand nombre de services, aux meilleurs prix. On constate une sorte de match nul, jusqu'à maintenant. En effet, on attend la fin du monopole de Telecom, et l'apparition de nouveaux opérateurs... du téléphone classique, mais aussi du portable de la troisième génération, l'UMTS. Dans le cas de ce dernier, l'Etat a encore son mot à dire : c'est lui qui vend les licences. Il voudrait en tirer dans les 6,7 milliards de couronnes pour chaque licence (5,30 couronnes pour un franc français). Les licences seraient vendues, tout d'abord, aux trois opérateurs actuels.

Et l'internet, le Web, la Toile, le réseau, diriez-vous, dans tout cela ? Là, la Tchéquie est un peu en retard. En effet, un peu moins de 30 % des foyers, seulement, possèdent un ordinateur. Un peu moins, encore, sont connectés à l'internet. Vous vous demandez pourquoi ? La raison est simple : les prix des communications téléphoniques, classiques ou via le portable, sont encore chers. Vous pouvez vous connecter à l'internet gratuitement, nombre d'opérateurs offre ce service. Le problème est que quand vous êtes sur la Toile, vous payer votre communication téléphonique - tarif spécial, certes, mais cher. Dans le cas d'une ligne numérique euroISDN - rapidité et stabilité de la connexion - vous payez un forfait, mais il est encore trop élevé pour tout un chacun. Les réseaux de télévision câblés offrent aussi l'internet, mais le forfait est toujours trop élevé. Comparez, vous-mêmes, une connexion rapide, 24 heures sur 24 : 1000 couronnes de forfait par mois - câble ou ISDN - (salaire moyen de 13 000 couronnes) plus, dans les 2500 couronnes d'investissement de base dans le modem. Etats-Unis, pays où l'internet est le plus développé : forfait de 45 dollars par mois, aucun autre investissement ! Et pour ce prix, encore, vous avez l'internet, le mail, mais aussi les communications téléphoniques via le Web, du moins sur le territoire US !

Concernant les ordinateurs, l'internet, les nouvelles possibilités de l'informatique, le développement est rapide, en Tchéquie. Les prix des technologies sont à la baisse, et de plus en plus de foyers s'équipent. Dans ce sens, c'est la jeunesse qui est le facteur de poussée. En effet, les jeunes se familiarisent avec l'informatique, à l'école déjà. A la maison, l'ordinateur leur manque, ils persuadent les parents d'en acheter un. Les parents se familiarisent aussi et toute cette technologie devient vite indispensable... effet boule de neige ! Les observateurs et les spécialistes sont formels : les pays qui étaient en retard, dans la sphère des technologies nouvelles, suivent la règle du « tout nouveau, tout beau » et rattrapent, très rapidement, les pays avancés... Pour ne pas les dépasser éventuellement, dans un proche avenir ! Une récente analyse vient de classer la Tchéquie parmi les pays les plus avancés du monde, en ce qui concerne, non seulement l'utilisation de technologies modernes, mais aussi, en ce qui est de l'invention et de la production de ces technologies ! Le portable, dans la poche d'un Tchèque sur deux, ne pourrait être qu'une première hirondelle... mais les spécialistes affirment qu'elle pourrait faire le printemps.

« La République tchèque au quotidien ». Suggestions et observations, thèmes à traiter, sont les bienvenus. Rendez-vous dans quinze jours.