Prague possède un nouveau centre de diagnostic et de traitement d’arythmies cardiaques

r_2100x1400_radio_praha.png

Un nouveau laboratoire de recherche sur les processus à l’origine des arythmies cardiaques et leur traitement plus sûr a été inauguré à Prague : il s’agit d’un projet commun de la 1ère Faculté de médecine de l’Université Charles et de l’Hôpital Na Homolce.

En octobre dernier, le premier projet pilote a été réalisé et, mardi, le nouveau laboratoire de diagnostic et de traitement des irrégularités du cœur, équipé des technologies les plus modernes, a été présenté aux journalistes. Le laboratoire fait partie de l’Institut physiologique de la 1ère faculté de médecine, et son chef, Otomar Kittnar, explique quelle a été l’idée de départ :

« La première impulsion pour ouvrir un tel centre a été l’évolution rapide de nouvelles méthodes de traitement non pharmacologique des troubles du rythme cardiaque qui sont actuellement utilisées à la 1ère Faculté de médecine comme par le service de cardiologie de l’Hôpital Na Homolce. Avec l’ouverture de ce laboratoire, la science tchèque a reçu un nouveau centre permettant d’effectuer des recherches qui trouveront une large application pratique. »

Près d’un tiers de la population tchèque est touchée par les arythmies du cœur, affirme le professeur Petr Neužil, du service de cardiologie Na Homolce :

Comme l’explique le professeur Kittnar, le traitement non pharmacologique des arythmies consiste en l’implantation de cathéters ou de systèmes émettant des impulsions au cœur et servant au traitement de tachyarythmies qui menacent l’homme par l’infarctus. Pour ses recherches, le laboratoire utilisera des animaux d’expérience, concrètement le porc, comme modèle pour prévoir ce qui se passe chez l’homme en cas d’arythmie et pour suivre l’effet des nouvelles méthodes de traitement. Le laboratoire permettra une coopération des milieux académiques et médicaux sur des projets de recherche effectué non seulement dans le cadre de la République tchèque mais aussi à un niveau international.