Privatisation de la firme Jan Becher

r_2100x1400_radio_praha.png

Nous avons parlé dans nos émissions de la privatisation de la distillerie tchèque Jan Becher - Karlovy Vary qui fabrique la célèbre liqueur aromatisée connue sous le nom de Becherovka. Nous avons dit aussi que 59% des actions de cette firme allaient être vendus à la société Salb contrôlée par la compagnie française Pernod Ricard. Depuis ce lundi cependant tout cela n'est plus vrai. Le cabinet tchèque vient d'annuler la vente de 59% des actions à Salb, ce qui est un acte sans précédent dans l'histoire de la privatisation tchèque. Salb et Pernod Ricard refusent d'admettre une telle décision et, selon les sources non officielles, envisagent de se défendre devant les cours internationales. Comment expliquer le brusque changement d'attitude du gouvernement? Selon un accord de 1997, Salb devait acquérir 59 % des actions déjà en février 2001. Entretemps, la firme de Karlovy Vary s'est engagée dans un procès concernant la propriété de la marque déposée Jan Becher, et Salb a demandé que la date de la privatisation définitive soit repoussée jusqu'à la fin du procès. Le cabinet tchèque a dit non. La vente a été annulée et selon le ministre des finances, le gouvernement placera maintenant ses délégués dans la direction de la firme. Un nouveau projet de privatisation doit être soumis au cabinet en octobre. Selon le journal Mlada fronta Dnes, plusieurs firmes aimeraient s'engager dans cette privatisation, mais le cabinet n'envisage plus de vendre les actions à Salb.