Projet de loi sur le budget

r_2100x1400_radio_praha.png

Le gouvernement tchèque a approuvé le projet définitif de budget de l'Etat pour l'année prochaine. Les revenus de l'Etat devraient atteindre 700 milliards de couronnes (près de 140 milliards de FF), les dépenses 752,2 milliards de couronnes. Le projet compte donc avec un déficit de 52,2 milliards. Le Premier ministre, Milos Zeman, a rejeté les arguments de l'opposition affirmant que les revenus budgétaires sont surévalués. Le Parti civique démocrate - ODS, formation principale de l'opposition, accuse la social-démocratie au pouvoir de ne pas tenir la promesse de limiter le déficit à 10 milliards de couronnes. Selon Milos Zeman le gouvernement a tenu cette promesse mais la somme de 52,2 milliards comprend aussi le déficit des institutions ayant participé à la transformation de l'économie tchèque et notamment Konsolidacni banka (Banque de consolidation). Si l'ODS refuse d'approuver le projet, il violera, d'après le Premier ministre, l'accord de tolérance qu'il a signé avec la social-démocratie et qui permet au gouvernement minoritaire social-démocrate de se maintenir au pouvoir. Toujours est-il que le débat sur le budget de l'Etat risque d'être difficile et houleux. Il faut dire cependant que cela ne surprend personne car les débats houleux sur le budget font partie de la vie politique tchèque pratiquement depuis la chute du communisme.