Quand les cinéastes de Hollywood font leur beurre à Prague

r_2100x1400_radio_praha.png

Prague devient le paradis des cinéastes hollywoodiens qui apprécient la parfaite position de la capitale tchèque et des frais de production peu élevés. Ils auraient dépensé cette année 70 millions de dollars, lit-on dans l'une des dernières livraisons de Los Angeles Times. Omar Mounir.

Selon le journal, Prague a l'incontestable renommée de ville romantique que n'ont ni Varsovie ni Bucarest. De plus, elle dispose d'une main-d'oeuvre qualifiée, rompue au travail du cinéma et bon marché. Mais la demande est grande au point qu'il devient parfois difficile de trouver des équipes cinématographiques anglophones dans la capitale de la Vltava, écrit le journal.

Comme exemple des avantages d'une main-d'oeuvre pas chère, il cite Antonin Sach, qui prépare les comparses pour un film de la Columbia Pictures : "Le travail lui plaît, a-t-il dit, même s'il sait qu'il n'encaissera que 3 dollars/l'heure, à peine le dixième du revenu de son collègue syndiqué dans des studios hollywoodiens. Mais c'est toujours plus que ce qu'il aurait touché comme peintre en bâtiment à Prague."

Selon Los Angeles Times, des gens comme Antonin Sach, ensemble avec les garde-robières, les monteurs de coulisses, des cameramen et autres spécialistes, sous la baguette des metteurs en scènes, mettent en place quelque chose qui donne à la République tchèque un rôle très important dans une industrie cinématographique en voie de mondialisation. Prague est désormais Hollywood de l'Est, car c'est là où vous pourriez rentabiliser le mieux votre argent, précise au journal Amy Robinson, producteur exécutif du film From Hell (De l'enfer) sur Jack l'Eventreur, dont le rôle principal a été confié a Johnny Depp. Le film est tourné par les frères Albert et Allen Hughes pour la Century Fox. Hormis Columbia Pictures et la Century Fox, Alcon Entertainment tourne à Prague pour Warner Bross, lequel a engagé Hillary Swank, fraîche lauréate d'Oscar.

Mathew Stillman, chef britannique de la société de production Stillking Films, fondée à Prague en 1993, estime que la production cinématographique et télévisuelle étrangère rapportera cette année à la République tchèque près de 70 millions de dollars, soit l'équivalent de plus de 2,8 milliard de couronnes. La société Stillking Films doit, pour partager cette argent, livrer un véritable combat aux sociétés de production tchèques ETIC Film Production et EIS Production, dirigées par d'anciens professionnels des fameux studios cinématographiques tchèques de Barrandov.

Albert Hughes, metteur en scène du film From Hell, a indiqué que pour paver des coulisses extérieures représentant Londres du siècle dernier, il a fait venir des pavés en pierre loués à la mairie de Prague. L'affaire lui a coûté à peine le quart du prix à Los Angeles. Columbia Pictures devrait en principe dépenser pour le film A Knights Tale (La nouvelle d'un chevalier) 40 millions de dollars. A Prague, elle va économiser 20 millions de dollars. Et l'on peut ainsi donner bien d'autres exemples. "Tourner dans un pays qui respire l'histoire, cela change beaucoup de Los Angeles," a murmuré Julianna Margulies.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture