Record du cours de la couronne tchèque

r_2100x1400_radio_praha.png

La monnaie tchèque grimpe, grimpe et continue de grimper. Elle vient de battre un nouveau record : moins de 33 couronnes pour un euro. Du jamais vu ! La raison de ce cours élevé ? Les spéculations, surtout. En effet, la couronne s'achète en quantités énormes, car les spéculateurs savent très bien qu'avec la vague imminente de privatisation de grosses entreprises, les investisseurs auront besoin de couronnes. Une couronne forte ne convient nullement aux exportateurs tchèques. La banque centrale s'est efforcée d'intervenir, la semaine dernière. Vain effort. Les experts en économie sont persuadés que la balle est, maintenant, dans le camp du gouvernement : il devrait geler les fonds qu'il encaissera, suite à la vente des biens de l'Etat. Rien n'est moins sûr, selon d'autres spécialistes. Les importateurs ou les touristes se frottent les mains, mais bonheur des uns, malheur des autres. La banque centrale devra bien, tôt ou tard, intervenir, car la chute des exportations, dont la santé n'est pas des meilleures, déjà, mettrait sérieusement en danger le fragile équilibre de la balance commerciale.