Séisme en Indonésie : la République tchèque aide, mais plutôt à distance

Photo: CTK

La communauté internationale se mobilise pour venir en aide à l'Indonésie, victime du violent séisme qui a fait, le week-end dernier, plus de 5 400 morts. La République tchèque a répondu, elle aussi, au SOS lancé par le gouvernement indonésien.

Photo: CTK
Le ministère des Affaires étrangères a débloqué 5 millions de couronnes, soit plus de 160 000 euros d'aide humanitaire, en faveur des habitants de l'île de Java. Mais compte tenu de la distance qui sépare Prague de Jakarta, l'Etat tchèque ne s'apprête pas à envoyer à destination de l'Indonésie d'aide matérielle ou des équipes de secouristes.

Photo: CTK
Cette même stratégie a été adoptée par des organisations humanitaires, ainsi que par la Croix rouge tchèque. « Nous allons collaborer avec d'autres organisations humanitaires européennes ADRA sur place, pour que notre aide soit plus efficace, comme cela était le cas l'année dernière après le séisme au Pakistan », a déclaré le représentant de l'ADRA tchèque, Vitezslav Vurst. Cette organisation, filiale du réseau mondial des Agences adventistes d'aide et de développement et présente dans plusieurs villes tchèques, a alloué à l'Indonésie quelque 11 000 euros d'aide d'urgence et lancé une collecte publique. On peut y participer en envoyant des SMS, forme d'aide qui trouve facilement un écho auprès des Tchèques. Une « opération SMS » a été mise également en place, ces dernières heures, par L'homme en détresse, une autre association humanitaire tchèque de renom. Elle envisage, quant à elle, d'envoyer dans la région de l'Indonésie son représentant. Enfin, la Charité catholique tchèque soutient, elle aussi, ses organismes partenaires, actifs dans les districts les plus touchés de l'île.

Auteur: Magdalena Segertová
mot-clé:
lancer la lecture