Sept Tchèques ensevelis sous une avalanche dans les Hautes Tatras

r_2100x1400_radio_praha.png

Le dernier jour de l'année 2005, sept touristes tchèques ont trouvé la mort sous une avalanche dans les Hautes Tatras, en Slovaquie.

Photo: CTK
Un groupe de huit Tchèques est parti pour une randonnée de la Saint-Sylvestre dans les Tatras occidentales. Ils sont partis en dépit du risque d'avalanches de niveau quatre, soit le deuxième plus fort à l'échelle européenne comptant cinq niveaux. En plus, ils ont monté leurs tentes au fond d'un couloir de montagne, sujet d'avalanches fréquentes. La nuit de jeudi à vendredi s'est bien passée, mais celle de samedi est devenue fatale pour eux. Ils dormaient encore lorsqu'à 5h30 du matin, une avalanche « tacite » de neige poudreuse s'est abattue sur eux les emportant loin en bas, dans la vallée. Tout s'est passé si vite qu'ils n'avaient aucune chance de s'en apercevoir.

Photo: CTK
L'avalanche a fait sept victimes - une femme de 29 ans et six hommes âgés de 22 à 36 ans. Un seul rescapé a appelé les secours. Dix-sept secouristes professionnels, vingt neuf volontaires, huit chiens et trois hélicoptères ont travaillé pour dégager les corps des jeunes gens, retrouvés quatre heures plus tard, sans signe de vie, a dit au quotidien Pravo le directeur du Service de secours à la montagne, Jozef Janiga, qui n'arrive pas à comprendre le comportement imprudent des touristes tchèques : «Bivouaquer dans un endroit pareil, en dépit de l'interdiction de sortir, est un risque hasardeux dont les conséquences ne pouvaient être que tragiques,», dit-il. Du même avis est le ministre tchèque des Affaires étrangères, Cyril Svoboda :

Hautes Tatras
« Ce cas a une nouvelle fois démontré un manque de discipline humaine. Nos autorités font tout ce qui est en leurs moyens : nous sommes en contact avec les secouristes et faisons tout pour assurer, du point de vue technique, tout ce qui est nécessaire. »

La tragédie des sept Tchèques est la plus importante jamais survenue dans les Hautes Tatras. L'année dernière, ces montagnes ont fait dix-sept victimes, dont douze Tchèques, et la tragédie du 31 décembre porte ce triste bilan à vingt quatre victimes.