Ski : Lukáš Bauer remet son titre en jeu en pensant déjà aux Mondiaux de Liberec

Lukáš Bauer, photo: Iso76, Creative Commons 3.0

Premier Tchèque de l’histoire, hommes et femmes confondus, à avoir remporté le classement général de la Coupe du monde de ski de fond la saison dernière, Lukáš Bauer remettra son titre en jeu la semaine prochaine pour l’ouverture de la nouvelle saison en Suède. Une saison dont le point d’orgue pour les Tchèques sera la tenue des Championnats du monde de ski nordique à Liberec, en Bohême du Nord, en février prochain, soit désormais dans un peu moins de cent jours.

Kateřina Neumannová, photo: CTK
Et la grande question pour les organisateurs est d’ores et déjà de savoir s’il neigera lorsqu’ils accueilleront pendant deux semaines les skieurs de 52 pays, soit un nouveau record de participation, et les dizaines de milliers de spectateurs espérés. Jusqu’à présent, seuls un peu plus de 10 % des billets ont été vendus, une relative déception, comme l’admet Kateřina Neumannová, la championne olympique en titre du 30 kilomètres reconvertie en directrice du comité d’organisation du plus important événement sportif jamais organisé en République tchèque. Dans un mois déjà se déroulera la première répétition générale avec l’accueil d’une épreuve de Coupe du monde du combiné nordique qui permettra de tester les pistes et les tremplins de saut.

Lukáš Bauer, photo: Iso76, Creative Commons 3.0
Si quelques doutes planent donc encore sur la faculté des organisateurs à gérer au mieux l’événement, Lukáš Bauer compte, lui, se présenter fin prêt à ce qui constituera le temps fort de sa saison. Devant son public, le Tchèque aura à cœur de prouver que la saison dernière, marquée par une progression fulgurante, n’était pas un accident et le fait d’une préparation sur laquelle certains n’ont pas hésité à émettre des doutes. A Liberec, Lukáš Bauer cherchera donc à obtenir au moins une médaille. Et s’il affirme aujourd’hui que peu lui importe le métal, personne ne doute qu’autre chose que de l’or serait une déception tant pour lui que pour les supporters tchèques.

Reste qu’avant tout cela, il lui faudra aussi défendre son titre en Coupe du monde, un défi qui passe certes quelque peu au second plan en saison de Championnats du monde, mais que le Tchèque, fort de son nouveau statut, se devra néanmoins de relever.