« Stesti » et « Sileni » parmi les films les plus sollicités au Marché du Film de Cannes

Photo: CTK

Mercredi dernier, les professionnels du cinéma tchèque ont fermé leur pavillon au Marché du Film de Cannes, pavillon qu'ils ont partagé avec la Pologne et la Slovaquie. Un signe de protestation contre le rejet, par la Chambre des députés, d'une loi qui devait garantir un soutien plus important de l'Etat à la cinématographie nationale.

Photo: CTK
Mercredi dernier, les professionnels du cinéma tchèque ont fermé leur pavillon au Marché du Film de Cannes, pavillon qu'ils ont partagé avec la Pologne et la Slovaquie. Un signe de protestation contre le rejet, par la Chambre des députés, d'une loi qui devait garantir un soutien plus important de l'Etat à la cinématographie nationale. Fermé donc quatre jours avant la fin du festival, le pavillon tchèque, qui avait pour but de promouvoir le cinéma national, a eu pourtant un succès non-négligeable, comme le confirme Marketa Santrochova du Centre tchèque du cinéma :

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture