Succès de la campagne pour ridiculiser les skinheads

r_2100x1400_radio_praha.png

La campagne publicitaire Be kind your local Nazi, dont l'objectif était de ridiculiser les skinheads, a réussi. Elle a aidé à renforcer les antipathies de la société tchèque envers les skinheads. Astrid Hofmanova.

ancée, début septembre, par la fondation l'Homme en détresse, la campagne Soyez gentils avec votre nazi local a touché notamment la jeune génération. Plus de la moitié des jeunes, 63%, qui l'ont vue se prononcent très critiquement à l'adresse des skinheads, par rapport à 4O% qui ne l'ont pas suivie. En général, la campagne a touché un tiers de la population adulte. Les jeunes de moins de vingt-quatre ans la considèrent comme très réussie, mais les gens plus âgés ont certaines réserves concernant, notamment, les symboles nazis présentés dans son cadre. Selon Jan Micko, de l'agence publicitaire Stereo com qui a assuré la campagne, la stratégie de celle-ci s'est avérée comme très efficace. L'idée principale était de montrer combien la vie d'un skinhead en train de faire le salut nazi est difficile: il est chassé du restaurant, après avoir renversé, par sa main tendue, des chopes de bière, il ne peut pas téléphoner ou doit affronter pas mal de difficultés, après être monté dans l'ascenseur. «Un jour, dans le métro, j'ai vu deux skinheads en train de regarder l'affiche représentant deux de leurs collègues faisant le salut nazi avec une corde à linge tendue entre leurs mains levées. Au début, ils ont rigolé, mais lorsqu'ils ont compris le sens de l'affiche, ils ont vite perdu leur sourire», se souvient Jan Micko.

La majorité de la population tchèque a accueilli la campagne positivement. Elle a bien évidemment révolté ceux qui étaient sa cible principale. Ces derniers ont porté six plaintes au total contre les auteurs du poster représentant un skinhead, dont la main levée reste coincée dans la porte de l'ascenseur. L'une de ces plaintes a été déposée par le parti républicain de Miloslav Sladek qui est un parti d'extrême droite.

La campagne a été financée par l'Union européenne et le gouvernement tchèque qui se félicite beaucoup de ses résultats.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture