Tour de France : Roman Kreuziger confirme et s’affirme

Roman Kreuziger, photo: CTK

A l’issue de la première étape alpestre du Tour de France, dimanche, au cours de laquelle il a accompagné les favoris lors de l’ascension finale vers Prato Nevoso, Roman Kreuziger, le seul coureur tchèque au sein du peloton de la Grande Boucle, occupait une honorable 14e place au classement général. Et peut espérer mieux à l’entame de la troisième semaine de course.

Roman Kreuziger, photo: CTK
14e au classement général à 7’15’’ du nouveau maillot jaune, le Luxembourgeois Franck Schleck, et surtout deuxième du classement du meilleur jeune, avec seulement 1’53’’ de retard sur son coéquipier de l’équipe Liquigas, l’Italien Vincenzo Nibali : pour sa première participation au Tour de France, le bilan de Roman Kreuziger à l’issue de la 15e étape est forcément positif. Dimanche, le jeune coureur tchèque a terminé 11e de la première étape dans les Alpes longue de 183 kilomètres qui reliait Embrun à Prato Nevoso, en Italie, à 4’46’’ du vainqueur du jour, l’Australien Simon Gerrans, mais surtout en compagnie de tous les principaux candidats à la victoire finale.

Roman Kreuziger, photo: CTK
Vainqueur du Tour de Suisse début juin, Kreuziger avait déjà fait l’étalage de ses capacités à franchir les cols dans le Massif central et dans les Pyrénées également malgré quelques difficultés. Il en a donc fait une nouvelle démonstration dimanche sous la pluie glacée dans le Col Agnel, puis dans une dernière ascension longue de 11 kilomètres pourtant riche en attaques et en accélérations en parvenant à suivre le rythme d’un groupe composé notamment des six premiers coureurs au classement général. Sur la ligne d’arrivée Roman Kreuziger pouvait légitiment faire part de sa satisfaction et penser au deuxième jour de repos, lundi :

Cadel Evans et Roman Kreuziger, photo: CTK
« Bien entendu, ce repos est le bienvenu après une journée difficile avec ce temps froid et pluvieux. J’ai fait une bonne course aujourd’hui sur le plan tactique. Maintenant, il s’agit de bien récupérer, je pense que les cols dans les Alpes me conviennent plutôt bien. J’espère donc bien repartir mardi pour bien aborder les étapes suivantes. »

Reste maintenant pour Kreuziger à aborder cette fameuse troisième semaine de course, marquée notamment par deux grandes étapes alpestres et un long contre-la-montre, qu’il redoutait tant avant le début du Tour. Et s’il peut raisonnablement espérer grignoter encore quelques places au classement général pour, peut-être, figurer parmi les dix premiers lors de l’arrivée à Paris dimanche prochain, son principal objectif sera plus probablement de ramener sur les Champs-Élysées le maillot blanc du meilleur jeune. Mais pour cela, le Tchèque devra non seulement refaire le retard qu’il compte sur Vincenzo Nibali mais aussi surveiller ses deux premiers poursuivants, le Belge Maxime Monfort et le Luxembourgeois Andy Schleck. Quoiqu’il en soit, jamais le public tchèque ne s’était intéressé de si près au Tour de France. Pour Roman Kreuziger, c’est donc déjà une première victoire.