Un bon moment en compagnie des lettres des auditeurs

Le Pacifique de la Sazava, photo: www.kamennyprivoz.cz
0:00
/
0:00

Une semaine est vite passée et nous nous retrouvons donc pour une nouvelle édition de la rubrique consacrée à vos lettres, cartes postales, rapports d'écoute et, ces derniers temps, de plus en plus aux messages électroniques. Après avoir consacré quelques rubriques précédentes aux résultats du concours 2005 de Radio Prague, revenons à la normale avec vos observations, vos questions.

Première lettre tombée sous ma main, celle de nos amis René et Louisette Pigeard. C'est le rapport d'écoute avec les habituels commentaires. Nous avons transmis le message à Guillaume Narguet qui vous enverra ce que vous demandez. Christian Ghibaudo nous écrit de la région de Nice, après quelques chaudes journées passées au bord de la mer. Il nous dit apprécier particulièrement les émissions du mercredi, surtout les Chapitres de l'histoire et nous informe sur une bonne réception dans la région. Intéressant de constater que la réception est bonne dans le sud-est de la France, même derrière les Alpes, alors que Philippe Marsan, dans le sud-ouest, aux alentours de Bordeau, nous signale une très faible réception. Autrement, Christian Ghibaudo nous a envoyé une belle carte postale du viaduc de Scarassoui, sur une ligne de chemin de fer qui relie Nice à Tende, où il habite. Il nous demande s'il y a des lignes de chemins de fer à vocation touristique en Tchéquie. La réponse est positive. La plus connue est celle des Chemins de fer tchèques qui part de Prague et longe le cours de la rivière Sazava qui coule dans le sud-ouest de la capitale. On la surnomme le Pacifique de la Sazava. En effet, elle passe par une région très touristique, pleine de maisons de campagne, de résidences secondaires, mais aussi de campings et de coins charmants où se retrouvent les amateurs des nuits à la belle étoile... les « tramps », comme on les appelle en Tchéquie. Pour cela la ligne se nomme Pacifique, rappelant les pionniers de l'Ouest américain. C'est dans cette région que beaucoup de chansons du style country et western sont nées.

Ce n'est pas souvent que nous recevons du courrier de l'Ile Maurice, donc merci à Raymond Rajaram pour son message dans lequel il nous dit qu'il nous écoute dans de bonnes conditions. Nous espérons que les chansons tchèques que nous offrons à nos auditeurs dans nos émissions lui plaisent. Par contre, je dois dire que pour diffuser quelque chose de Tino Rossi, ce sera un peu plus difficile, peut-être une prochaine fois. Merci à Roger Roussel du Canada pour son rapport d'écoute ; nous lui ferons parvenir la QSL correspondante. De même pour Christian Peeters de Loncin en Belgique. Nous sommes heureux de savoir à l'écoute Daniel Stepanovsky, qui possède des origines tchèques et d'apprendre que nos émissions, surtout sur le web, lui permettent de compléter sa documentation sur le pays de ses aïeux. Nous serons heureux de le recevoir dans nos bureaux, lors d'un de ses prochains voyages en Tchéquie. Nous disions que nous ne recevons pas souvent de courrier de l'Ile Maurice. Il en est de même pour le Bénin. Pour cela, la lettre et le rapport d'écoute de Alahassane Issa de Copargo nous ont particulièrement touchés. Il nous écrit qu'il écoute nos émissions depuis près de trois ans, mais que c'est la première fois qu'il nous envoie un courrier. Il aimerait avoir des correspondants de nationalité française, canadienne ou belge. Peut-être en trouvera-t-il un parmi nos auditeurs, donc voici son adresse courriel : alassaben@yahoo.fr. Philippe Marsan nous demande quand aura lieu le prochain concours de Radio Prague. Probablement en 2006, cher ami. Quand au thème, il faudra encore le trouver, car nous venons tout juste de proclamer les résultats du concours de cette année ! Nous sommes heureux de constater que notre auditeur de longue date, Jean-Marie Monplot, bénéficie d'une écoute confortable et que sa rencontre avec le rédacteur de Radio Prague qui était à la Nuit de la radio dans le Perche, au mois de juin, lui a fait plaisir.

Notre auditeur Marthoud de Villeurbanne en France nous demande pourquoi les investisseurs étrangers se pressent-ils aux portes de la Tchéquie. Comme il le pense, en premier lieu, le gouvernement les voit venir avec joie, car les investisseurs étrangers sont, réellement, une source de nouveaux emplois. Il faut dire qu'ils ne bénéficient pas de subventions particulières. Par contre, ils ne paient, souvent, pas d'impôts pendant une certaine période, bénéficient de conditions plus favorables pour construire. Il faut dire que ces investisseurs étrangers, européens, américains ou asiatiques, viennent en Tchéquie surtout du fait que la main-doeuvre y est moins coûteuse.

Quelques remerciements encore pour le courrier que nous avons reçu cette semaine. Par exemple, à Michel Beine, à la question duquel nous répondrons une autre fois, merci à Fabien Battesti de Lambersart en France pour sa question sur les bandes dessinées, un sujet à traiter aussi dans le futur. Salut à Frédéric Depta, toujours au rendez-vous, avec une sympathique carte postale, cette fois-ci, et merci pour finir à Jean-François Meile, pour le grand nombre de rapports d'écoute. Comme nous le disions souvent, nous apprécierions de plus amples commentaires dans les rapports d'écoute et cela concerne aussi Jean-François. A la semaine prochaine avec une nouvelle édition du Courrier des auditeurs.