Un spectacle du Metropolitan Opera comme si vous y étiez

r_2100x1400_radio_praha.png

Ce samedi, au cinéma Aero à Prague, les mélomanes pragois auront l’occasion d’assister à une retransmission audio-visuelle en direct du Metropolitan Opera de New York. Bien que le billet d’entrée au spectacle coûte 300 couronnes, quelque 11 euros, ce qui est beaucoup plus que le prix du billet normal, l’intérêt du public dépasse les attentes des organisateurs.

L’initiateur et un des organisateurs du projet, Martin Cikanek, explique que le spectacle de ce samedi n’est en réalité que le début de tout un festival de retransmissions en direct :

« Le projet s’appelle officiellement Metropolitan Opera Live in HD, c’est-à-dire en direct et en haute définition. Il s’agit d’une série de huit retransmissions du Centre Lincoln à New York, abritant le Metropolitan Opera, qui seront diffusées par satellite dans 600 salles de cinéma du monde. »

La série commence le 15 décembre par l’opéra « Romeo et Juliette » de Charles Gounod, avec Roberto Alagna et Anna Netrebko dans les rôles titres. L’opéra sera dirigé par Placido Domingo. Les mélomanes pourront assister de cette façon aussi à d’autres productions du Metropolitan Opera. Déjà le 1er janvier, le cinéma Aero de Prague présentera « Hänsel und Gretel » d’Engelbert Humperdinck et la série se poursuivra jusqu’au mois d’avril, par « Macbeth » de Giuseppe Verdi, « Manon Lescaut » de Giacomo Puccini, « Peter Grimes » de Benjamin Britten, « Tristan et Isolde » de Richard Wagner, etc. Le public pragois manifeste un grand intérêt pour ce projet.

« La première retransmission en direct au cinéma Aero est donnée à guichet fermé. Il n’y a pratiquement aucune possibilité de réserver une place pour cette représentation. Et même les autres spectacles de la série se vendent très bien. Les responsables du cinéma Aero, habitués plutôt au public de cinéma, sont bien étonnés par les spectateurs qui se réservent dès aujourd’hui des places pour les représentations du mois d’avril. Nous sommes donc très contents de l’intérêt du public et du retentissement que le projet a suscité. »

Aujourd’hui, on se rend compte combien il est important que le spectateur comprenne les paroles du livret d’opéra, et il est tout à fait courant que les spectacles dans les grands théâtres lyriques soient présentés avec des sous-titres. Selon Martin Cikanek, les retransmissions du cinéma Aero seront également sous-titrées :

« Il y aura les sous-titres en anglais, que nous devons accepter à cause des paramètres techniques de la retransmission. Si nous voulions une version sans sous-titres, il faudrait louer un canal satellite spécialement pour nous. Il y aura donc les sous-titres en anglais et nous y ajouteront encore les sous-titres en tchèque. »

Si l’intérêt du public ne fléchit pas, les organisateurs de ces spectacles envisagent d’élargir encore le nombre des salles de cinéma tchèques et étrangères qui se joindront à ce projet. Comme une retransmission de ce genre pose un certain nombre de problèmes techniques, ces salles doivent être d’abord soumis à des tests nécessaires pour vérifier comment les salles sont préparées à un tel projet et pour éviter d’éventuelles complications.