Une street-party et d'autres manifestations

r_2100x1400_radio_praha.png

Une street-party a fait réunir, samedi, au centre de Prague, plus de 500 opposants à l'automobilisme et à la mondialisation. La rue aux gens, la rue comme un lieu de rencontres, non à la course au capital - tels ont été les slogans des manifestants. Après avoir bloqué, pendant trois heures, le trafic automobile à la rue Resslova, la marche s'est mise en mouvement et a continué à la place de la Paix où elle s'est terminée, sans incident.

Sans incident s'est terminée aussi une manifestation de protestation des républicains d'extrême droite de Miroslav Sladek devant la Télévision tchèque à Prague. Critiquant le travail de la télévision et des médias, en général, Sladek a fait appel à la suppression des redevances.

Des manifestations contre l'entrée de la Tchéquie dans l'Union européenne ont eu lieu à Brno, capitale de la Moravie, et à Liberec, au nord de la Bohême, Ici, la police a été obligée d'intervenir, après que des forces d'extrême droite avaient essayé de brûler le portrait du président de la République.

Encore une marche, cette fois-ci contre le cancer du sein, a eu lieu, samedi, à Prague. Ses participants, au nombre de 3000, ont défilé en tee-shirt roses. Leur vente a rapporté aux organisateurs plus d'un demi-million de couronnes qui sera mis au profit d'une ligne téléphonique de consultation gratuite sur le cancer. Chaque année, 4500 femmes en République tchèque sont frappées par le cancer du sein, 1800 d'entre elles y succombent.