Une Tchèque arrêtée aux Philippines

r_2100x1400_radio_praha.png

D'après la presse des Philippines, il s'agirait d'une Tchèque de 24 ans, Helena Ciskova. Il faut dire que l'affaire n'est pas trop claire. Elle a été arrêtée dans les locaux de la société Mendez Prior Europe, une société qui fonctionnait sans la licence de la bourse et qui aurait vendu des titres inexistants à plus de 80 investisseurs d'Europe et de la République d'Afrique du Sud. La citoyenne tchèque a été arrêtée en compagnie de onze citoyens britanniques, un Canadien et un Italien. Ils auraient dû travailler pour la société mentionnée plus haut. C'est un investisseur de la République d'Afrique du Sud, auquel cette société aurait soutiré 135 000 dollars, qui a mis les enquêteurs sur la piste. Les quatorze étrangers ont été divisés en trois groupes. Chacun des groupes sera défendu par un avocat que les accusés paieront eux-mêmes. Tous nient leur culpabilité et d'avoir été employés par la société Mendez Prior Europe. Ils seraient venus chercher du travail bien payé aux Philippines. En ce qui concerne la citoyenne tchèque, on ne peut dire si elle cherchait vraiment du travail. D'après le porte-parole du ministère tchèque des Affaires étrangères, Ales Pospisil, elle était arrivée aux Philippines le 3 février, avec un visa touristique valable pour 21 jours. Elle possédait son billet de retour pour ce mardi. Ce serait-elle laissée tenter par une offre d'emploi promettant dans les 100 000 dollars en six mois ? Selon le consulat tchèque à Manille, la citoyenne tchèque se trouvait au lieu de son arrestation à un mauvais moment. Ales Pospisil, du ministère des Affaires étrangères tchèques, pense qu'elle est innocente et que l'affaire sera réglée, afin qu'elle puisse rentrer rapidement en République tchèque. Pour l'instant, elle bénéficie de toute l'aide possible, de la part des autorités consulaires tchèques, à Manille.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture