Une visite de Litomysl

La place de Litomyšl, photo: Sokoljan, CC BY-SA 3.0 Unported

Je vous invite dans la ville de Litomysl, à 150 kilomètres à l'est de Prague. Par ses traditions et son bon état de conservation, la ville est un véritable monument des temps passés. Dans la conscience des Tchèques, elle est ancrée en tant que lieu de naissance du compositeur Bedrich Smetana et d'autres grands, dont Alois Jirasek, auteur de romans historiques, Bozena Nemcova, première illustre femme de lettres tchèque, sans oublier Magdalena Dobromila Rettigova, auteur du grand livre de cuisine tchèque. Au tournant des 18-19e siècles, Litomysl a été un important centre du mouvement patriotique tchèque visant la renaissance de la langue et de la culture tchèque.

La place de Litomyšl, photo: Sokoljan, CC BY-SA 3.0 Unported
Litomysl a été fondée au 13e siècle, sur une voie commerciale reliant la Bohême à la Moravie. Son histoire commence avec la fondation d'un couvent des Prémontrés sur une colline nommée le Mont des Oliviers. Sur la butte de ce couvent, relevant aujourd'hui de l'ordre des piaristes, s'étend un splendide jardin procurant une vue de la ville. Le jardin a été ouvert seulement en 2000, après une restauration complète. Il est conçu comme une scène de théâtre ouverte, avec une fontaine et une galerie de statues d'Olbram Zoubek.

La maison natale de Bedřich Smetana, photo: CzechTourism
Litomysl est une ville très pittoresque, avec une place ovale de 500 mètres de longueur, bordée de maisons Renaissance et baroques à arcades. En 1965, son noyau historique a été classé site protégé. Avec les riches traditions culturelles renoue le Festival international d'opéra organisé tous les ans à la mémoire de Bedrich Smetana dont il porte le nom. En 1994, Litomysl est entré dans la politique européenne comme le lieu du sommet de 7 présidents centre-européens. En 1995, la ville a accueilli le couple royal espagnol. Le château de Litomysl a, en effet, un lien très étroit avec l'Espagne, comme nous allons le voir tout de suite.

Le château de Litomyšl, photo: CzechTourism
Nous entrons donc dans la cour du château de Litomysl, où le châtelain, M. Josef Holub, nous attend déjà:

"Le château a été édifié sur les vestiges de l'ancien château fort gothique et de l'évêché créé à Litomysl en 1344. Quatre propriétaires s'y sont succédés. Les derniers, Thun Taxis, ont renoncé à leur droit de restitution, car le château de Litomysl a été nationalisé par les décrets Benes. En 1999, le château a été inscrit sur la liste du patrimoine de l'UNESCO.



Aujourd'hui, seuls quelques vestiges sont restés de l'ancien château fort et de l'évêché, détruits au 15e siècle par le chef des troupes hussites, Jan Zizka. Car le dernier évêque de Litomysl, Jan Zelezny, a été le principal artisan du supplice par le feu de Jan Hus. C'est donc sur cet emplacement que Vratislav Pernstejn, chancelier suprême du royaume tchèque, a fait construire, en 1571, un château Renaissance, admirable par sa cour en arcades et par sa riche décoration sgraffite sur les murs extérieurs: au total 8 000 sgraffite, chacun à un motif différent. Les murs donnant sur la cour sont ornés de fresques peintes sur les motifs des métamorphoses d'Ovide. Vratislav, dit le Splendide, décoré pour ses mérites par le roi espagnol Philippe II de l'ordre de la Toison d'or, a fait construire le château par l'architecte italien, Giovanni Battista Aostali, pour son épouse espagnole, Maria Manrique de Lara."

A ce propos, le guide de touristes du château de Litomysl, Mlle Helena Slepickova, raconte:

"C'est une maison vieille de plus de 500 ans et c'est un don de l'amour. Il a été construit pour la princesse espagnole, Maria Manrique de Lara, catholique très pieuse. De l'Espagne, elle a amené en Bohême une statuette de Jésus. Plus tard, sa fille Polyxene a offert en don le petit enfant Jésus aux Carmélites Pragoises. Le miraculeux enfant Jésus de Prague, qui est la principale attraction de l'église pragoise Notre-Dame-de-la-Victoire, et la fameuse statuette amenée de Séville à Litomysl par Maria Manrique de Lara sont le seul et même objet."

Le théâtre baroque de Litomyšl, photo: Agnete, CC BY-SA 4.0 International
Notre guide nous informe que la visite du château comprend deux circuits. Le premier conduit dans des salles représentatives remaniées en style baroque, le deuxième montre des salles plus intimes et accueillantes, des appartements pour hôtes et des boudoirs. Les visiteurs étrangers sont le plus intéressés par le théâtre baroque, édifié en 1796, par les troisièmes propriétaires du château de Litomysl - les Wallenstein. Le théâtre est l'un des cinq de ce genre conservés en Europe: un autre théâtre baroque se trouve aussi en République tchèque, à Cesky Krumlov, les autres à Drotingholm en Suède, à Ostankino, en Russie, et à Bayreuth en Allemagne. Le théâtre de Litomysl est petit, sa capacité est de 100 personnes. Les acteurs peuvent toujours utiliser les anciens décors de scénographie - deux rideaux originaux et 16 différentes décorations scéniques créées pour le comte Wallenstein, à la fin du 18e siècle, par Josef Platzer, peintre des Habsbourg, qui a aussi créé, au théâtre pragois Nostic, les décors pour la première de Don Giovanni de Mozart.

Les visiteurs de Litomysl sont aussi très curieux de visiter la maison natale de Bedrich Smetana. C'est dans l'ancienne brasserie, en face du château, que le futur compositeur est né, en 1824. Dans l'ancien appartement de la famille Smetana se trouve, aujourd'hui, un musée où on peut se familiariser avec les objets rappelant l'enfance de Bedrich Smetana. On apprend aussi, qu'à l'âge de 6 ans, Smetana a joué une pièce pour piano du compositeur Auber au théâtre du château. C'était sa première production en public.

Le château de Litomysl reçoit, annuellement, autour de 50 000 visiteurs, dont beaucoup de l'étranger. Il est rangé parmi les bijoux du style Renaissance au nord des Alpes. Les plus nombreux visiteurs étrangers de Litomysl sont des Italiens et des Hollandais, sans doute parce que les artistes italiens et néerlandais participaient à la construction du château. Mais Litomysl porte également une trace française. Le lis d'argent dans ses armoiries y a été introduit par les Prémontrés français.

10
49.867551200000
16.313219600000
default
49.867551200000
16.313219600000