Une visite de Slavonice, perle de l'architecture Renaissance

r_2100x1400_radio_praha.png

Je vous invite, aujourd'hui, dans la ville de Slavonice, perle de l'architecture Renaissance. Chaque maison sur sa place est un bijou architectonique. Pourtant, la ville reste un peu à l'écart des principales cibles touristiques. Une raison de plus pour nous rendre à sa découverte.

Slavonice, ville de 3 000 habitants environ, est une perle de l'architecture européenne située à la frontière de la Bohême, de la Moravie et de l'Autriche, dans le district de Jindrichuv Hradec. Elle s'est développée en ville d'une colonie slave, au cours des 13e et 14e siècles. Slavonice est un exemple de ville maintenue intacte, d'une homogénéité parfaite. Le gothique élancé, le style Renaissance pittoresque et le baroque décoratif, tout cela est présent dans cette ville classée, en 1961, réserve urbaine.

Entrer à Slavonice, c'est entrer dans un conte de fées. On passe par une des deux portes subsistant des anciennes fortifications édifiées au 14e siècle. Les maisons qui nous accueillent sur la place centrale sont toutes de style Renaissance, avec quelques rares maisons gothiques, qui ont survécu à un grand incendie, qui a failli détruire, au 16e siècle, toute la ville. On a l'impression que le temps s'est arrêté ici. Les maisons aux frontons richement décorés de sgraffite figuratifs sont toutes des maisons à arcades. L'espace sous les voûtes crée un passage romantique, avec des boutiques, cafés et magasins. Un paradoxe historique est à l'origine du fait que la ville a gardé son aspect Renaissance tout à fait unique. Durant la Guerre de Trente ans, Slavonice a été ravagée par les Suédois, puis frappée d'une épidémie de peste. Lorsque le baroque est arrivé, la population appauvrie n'avait pas d'argent pour reconstruire les maisons. Le déclin a été achevé en 1760, par le déplacement de la voie commerciale et postale à Znojmo. Slavonice est ainsi restée, durant des siècles, hors des principales voies de communication et donc, hors d'un développement économique et commercial. Non seulement le progrès industriel, mais aussi les réparations l'ont évitée.

Bien que l'aspect Renaissance prédomine à Slavonice, le style gothique y a laissé quelques solitaires marquants. Tel le cas des deux plus grandes églises de Slavonice. Le premier, l'église de pèlerinage du Saint-Sacrement, depuis la Contre-Réforme l'église du Saint-Esprit. Cette église est aussi la plus ancienne construction mentionnée de Slavonice. Une légende se rapporte à ce lieu de pèlerinage. En 1280, l'église paroissiale a été pillée. L'ostensoir et l'hostie ont été parmi des objets volés. Lors de la fuite, les voleurs les ont jetés. L'hostie a commencé à briller d'une lumière très forte. Un berger s'est aperçu de ce miracle et on a édifié, à cet endroit, l'église de pèlerinage. L'autre église gothique de Slavonice, l'église paroissiale de l'Assomption-de-la-Vierge. Le gothique de ce type est désigné comme le gothique bourgeois: la grande basilique à trois nefs a été une expression de la différence économique et nationale des colons allemands.

Des éléments gothiques sont patents sur certaines maisons bourgeoises. Très précieux sont aussi l'ancienne grange gothique et l'édifice de l'ancien dépôt d'armes près de la Porte autrichienne. Et c'est d'ailleurs tout le plan de la ville qui a une disposition gothique. Le style Renaissance est omniprésent à Slavonice. Les frontons sont richement décorés de sgraffite qui ont, soit, des formes géométriques, soit, figuratives. Certaines façades sont ornées d'emblèmes de familles nobles tchèques et autrichiennes, sur d'autres, on peut admirer des scènes bibliques, et des personnages de la divinité planétaire. Presque toutes les maisons ont des voûtes en alvéoles uniques en leur genre, à l'échelle mondiale.

Les monuments baroques sont plutôt rares à Slavonice, car cette ère a été, nous l'avons dit, une période du plus grand déclin de la ville. Ainsi, l'église du Saint-Esprit porte quelques remaniements baroques. Du début du 18e siècle, date la construction de la chapelle de cimetière de la Sainte-Croix. Les deux chapelles latérales de l'église paroissiale de l'Assomption-de-la-Vierge sont aussi en style baroque. Le point culminant de la sculpture baroque à Slavonice - une fontaine en pierre avec la statue de Saint-Florian, patron des pompiers, érigée en 1784, sur la place Haute.

Slavonice possède un labyrinthe de couloirs souterrains datant du 13e siècle. A part un système de canaux d'écoulement, les couloirs servaient aussi de système de défense et de communication. Une partie du labyrinthe a été rendu accessible au public, en 1991.

Les monuments juifs sont nombreux, aux environs de Slavonice. Des ghettos, des synagogues et des cimetières se sont surtout conservés dans les communes de Police, Pisecne, ou Nova Bystrice. D'autres endroits, aux alentours de Slavonice, à découvrir: l'église de pèlerinage dans la forêt, Monserat, et le château de la Belle au bois dormant à Cesky Rudolec. Après la guerre, et après le déplacement des Allemands de Slavonice, la ville a été peuplée de gens qui n'avaient pas leurs racines dans cette région. Ils n'avaient donc aucun rapport envers la ville et son histoire, explique l'architecte David Vavra. A l'époque des grandes démolitions communistes, Slavonice, ville sans perspective, enfermée dans la zone frontalière, était épargnée de l'édification socialiste. Voilà encore un paradoxe historique auquel nous devons le maintien de Slavonice.

Aujourd'hui, l'allemand retentit de nouveau à Slavonice. Le point de passage Slavonice - Fratres se trouve directement ici. Les Autrichiens viennent souvent à Slavonice, pour faire des achats et manger à la tchèque, dans un des nombreux restaurants. La ville a une magie et une attirance, aussi, pour les artistes et les architectes. Ainsi, des artistes pragois ont fait revivre un village frontalier tout proche, Mariz, surnommé mini-Montmartre. Dans les locaux d'une ancienne école de Slavonice, le sculpteur Martin Ceplecha a créé un atelier de restauration, et répare les façades de Slavonice. Les intérieurs des maisons ont changé, eux aussi. Ils abritent des restaurants, des pensions et des cafés, où il est agréable de s'asseoir. L'atmosphère y est familiale, et les touristes aiment y revenir. Dommage que Slavonice reste quelque peu dans l'ombre d'une autre ville Renaissance tout proche, Telc, très visitée, puisque inscrite sur la liste du patrimoine de l'UNESCO. On n'a qu'à se demander pourquoi la ville de Slavonice n'y figure pas encore, elle aussi.

10
48.998913100000
15.349724200000
default
48.998913100000
15.349724200000