Vol interdit au-dessus de la centrale nucléaire de Temelin ?

r_2100x1400_radio_praha.png

Controverse, encore une fois, autour de la centrale nucléaire de Temelin, en Bohême du sud. Le ministre tchèque des Transports et des Communications, Jaromir Schling, a affirmé, jeudi, qu'un avion léger avait survolé la centrale de Temelin, une zone aérienne interdite, mercredi. Le propriétaire de la centrale, la société de distribution de l'électricité, CEZ, dément cette information. Le ministre avait lancé une mise en garde, la semaine dernière déjà, car des avions auraient survolé la centrale nucléaire de Dukovany, par deux fois, et celle de Temelin. On aurait pu interdire, de nouveau, les vols des ULM qui était en vigueur du 12 au 21 septembre. Selon le porte-parole de la centrale de Temelin, le vol de mercredi, incriminé par le ministre, n'était que le survol régulier, par un hélicoptère contrôlant le gazoduc. Une preuve, quand même, que la sécurité de l'énergétique nucléaire n'est pas prise à la légère en Tchéquie, en dépit des contestataires autrichiens qui préparent de nouvelles manifestations, dès ce vendredi déjà.