A l’approche de la fin d’année

Photo: Barbora Kmentová
0:00
/
0:00

Ces temps derniers, vous avez été nombreux à nous adresser des lettres ou des cartes postales avec des vœux de Noël et des souhaits pour la nouvelle année 2013. Nous allons vous en présenter quelques extraits.

Photo: Barbora Kmentová
Place d’abord à la lettre qui nous est parvenue de Belgique de la part de M. Bernard Leblicq et dans laquelle nous avons pu lire :

« Bonjour à tous, tchécophiles francophones et francophiles tchèques. Ce petit message pour vous remercier du travail superbe que représentent les émissions de Radio Prague (en français). Moi qui souhaite être au courant de ce qui se passe dans ma ’deuxième patrie‘, je lis toujours avec beaucoup de plaisir et d'attention les nouvelles que je reçois chaque jour de chez vous. Je n'ai qu'un regret, c'est que je n'ai pas trop l'occasion de vous écouter, si ce n'est de temps à autre. Mais bon, la lecture quotidienne des nouvelles et du site en général est déjà un plaisir quotidien que je prends le temps de savourer. En cette période de (presque) fin d'année, j'aspire déjà à revenir voir la Vltava et tous les coins praguois que j'aime fréquenter avec mes amis tchèques. Malgré mes nombreuses visites il me reste encore tellement de choses à voir dont je prends notamment connaissance grâce à vos émissions. Encore merci à toute l'équipe. »

Nous apprécions beaucoup, cher ami, l’intérêt que vous portez à nos émissions, ainsi que les sympathies que vous éprouvez à l’égard de notre pays. Nous sommes impatients de vous revoir bientôt à Prague et de pouvoir à nouveau discuter avec vous.

Merci également pour le message chaleureux qui nous a été adressé par M. Roger R. Roussel du Canada, tout comme pour les vœux qui ont été formulés par notre auditrice algérienne, Mme Meriem Sabine Amrane :

« Voici dans quelques jours la nouvelle année 2013, je viens par le présent e-mail vous adresser à cette occasion mes meilleurs vœux, je vous souhaite une bonne et sainte année ainsi qu’une bonne santé. Que ces douze nouveaux mois de 2013 nous permettent d’apprécier encore la qualité et le charme d’échanges cordiaux. »

Nous avons également apprécié le message qui a été envoyé à Radio Prague par M. Abdelhamid Djebbari, lui aussi d’Algérie... M. Philippe Obre nous a envoyé, comme d’habitude, un rapport d’écoute accompagné de quelques remarques, dont voici quelques-unes :

« Je suis friand du gibier, donc je ne peux m'empêcher de débuter par les sangliers qui sont irradiés et donc impropre à la consommation. Quoi que le braconnage soit interdit par ici, dans nos restaurant traditionnels nous consommons beaucoup de viande de brousse. Alors en apprenant cette nouvelle je pense automatiquement au gâchis... Il y a 20 ans, les Tchèques et les Slovaques se séparaient, toutefois les relations sont très bonnes au point que la visite du président slovaque est une ilustration parfaite. Après tout, il n'y a jamais eu d'anciens frères. Même si il y a des divergences, la consanguinité demeure. Je profite de cette occasion donc pour vous demander quelles sont les relations entre les familles ? Puisque je reste persuadé que certains Slovaques sont restés sur le territoire tchèque et vice versa ! Qu’en est-il exactement des rapports entre les familles ? »

Eh bien, dès la partition de l’ancienne Tchécoslovaquie, survenue il y a aujourd’hui vingt ans, les relations entre les deux pays, la République tchèque et la Slovaquie, sont restées amicales et chaleureuses. C’est d’autant plus vrai pour les familles mixtes qui sont très nombreuses des deux côtés de la frontière. Je rappellerai que le tchèque et le slovaque sont deux langues très proches ce qui permet aux deux populations d’utiliser pour la communication mutuelle leur propre langue et de se comprendre... Notre fidèle auditeur ivoirien nous a également envoyé quelques images de son congé sur la côtes bassamoises, où il venait de se rendre. Merci pour cet aperçu de mer, de sable et soleil qui nous a fait du bien, en cette saison d’hiver...

Dans une lettre présentée dans le dernier Courrier des auditeurs diffusé il y a quinze jours, M. Gerard Arheix de France a exprimé son admiration pour le grand compositeur tchèque, Antonín Dvořák. Récemment, il nous a envoyé à ce sujet une précision. La voici :

« D'abord merci d'avoir parlé de mon amour musical pour Dvořák dans votre radio... quand j'ai dit ‘qu'on m'avait refusé l'autorisation de diffuser Dvořák‘ ce n'est pas votre Pays ! je n'en veux pas aux Tchèques ! au contraire... Heureusement que le compositeur Patrick Langlade m'a offert sa symphonie pour rendre hommage à Dvořák, sinon j'étais bloqué à vie... Si Dvořák était encore vivant, je suis sûr qu’il aurait accepté de me prêter sa magnifique musique pour mon texte ».

C’est tout pour aujourd’hui, il ne me reste qu’à remercier tous ceux qui nous ont écrit et que nous avons eus le plaisir de citer dans ce programme et à vous inviter à participer en grand nombre à la préparation du prochain rendez-vous autour de votre courrier, le dernier de cette année 2012.


Comme à chaque fois, nous vous invitons à tester vos connaissances sur la République tchèque grâce à notre concours qui vous propose chaque mois une nouvelle question.

Karlštejn, photo: Miloš Turek
La question du mois de décembre est la suivante :

En quelle année a été fondé Karlštejn, le plus célèbre des châteaux tchèques, qui devait abriter les joyaux de la couronne ?

Parmi les bonnes réponses, 6 vainqueurs seront tirés au sort et recevront un prix. Envoyez vos réponses avant la fin du mois à l’adresse suivante : cr@radio.cz