A partir du 1er août on peut bivouaquer dans le Parc national de la Šumava

Bach Modrava (Foto: Dingoa, Creative Commons 3.0)

Notre guide touristique de cette semaine nous fera connaître une région touristique bien connue de République tchèque, mais dont une grande partie était interdite aux touristes sous le communisme, certaines localités même récemment encore. Nous voulons parler du massif et de la région de la Šumava, qui se trouve en Bohême du Sud à la frontière tchéco-allemande. En effet, à partir du 1er août, un important changement à eu lieu dans le Parc national de la Šumava.

Jusqu’au 1er août 2008, il était strictement interdit de passer la nuit légalement dans le Parc national de la Šumava. Ainsi donc, même après la chute du communisme et l’ouverture de la zone frontalière interdite avant, les touristes devait se contenter d’une journée dans ce magnifique coin, souvent encore vierge, de la Tchéquie. Ils étaient obligés de quitter le parc en fin de journée, de passer la nuit autrepart et, éventuellement, de revenir le lendemain. Cela ne permettait donc pas de faire de longues randonnées de plusieurs jours à la découverte des beautés de la nature, de la flore et la faune spéciales de la région. Maintenant, le parc est soumis à un nouveau régime. En prenant l’exemple des pays scandinaves, l’administration du parc a aménagé 6 bivouacs pour les touristes qui désirent passer plusieurs jours dans les monts de la Šumava.Ces 6 emplacements, où l’on peut passer la nuit, sont répartis sur les 100 km environ du circuit touristique principal. Le règlement est assez sévère. Pour bivouaquer, il est possible de monter sa tente, mais il est interdit de faire du feu, du bruit et tout ce que le touriste apporte avec lui, il doit l’emporter en partant. On ne peut passer qu’une seule nuit dans chaque bivouac. Jan Konvička, de l’administration du Parc national de la Šumava, indique que tous les matins, des employés contrôlent l’état des bivouacs. Il nous a aussi fourni quelques détails à propos du choix de l’emplacement de ceux-ci. On l’écoute :

« L’idée première était de les aménager le long du sentier touristique rouge, ce qu’on appelle l’autoroute de la Šumava. Ainsi donc, le touriste peut commencer par la partie sud, suivre tranquillement le sentier de la crête de toute la Šumava, jusqu’à la partie ouest, la localité de Bavorská Ruda. Nous avons choisi les emplacements pour qu’ils soient accessibles du sentier rouge, pour qu’ils soient agréables et soient situés dans des endroits calmes, afin que les touristes puissent se reposer tranquillement et vraiment sentir cette Šumava. »

Pour ceux d’entre vous qui pensez venir en République tchèque et qui voudrez passer une ou plusieurs nuits dans le Parc national de la Šumava, voici les noms des localités où se trouvent les bivouacs : Nové Údolí (nouvelle vallée), Strážné (garde), Bučina (chênaie), Modravá (bleutée), Poledník (méridien), Hůrka u Prášil (petite montagne).

Sumavske lesy
Les bivouacs sont indiqués par un panneau et l’emplacement est délimité. Ils se trouvent plus exactement sur le sentier touristique qui relie les communes de Železná Ruda et Zadní Zvonková. Le bivouac se présente sous la forme d’une petite clairière et peut être utilisé par une quinzaine de touristes, éventuellement un peu plus. Quelques détails supplémentaires nous sont fournis par le directeur du Parc national de la Šumava, František Krejčí :

« Les touristes pourront utiliser un seul équipement, des WC chimiques qui se trouvent non loin de l’emplacement du bivouac. Etant donné que les bivouacs sont destinés vraiment aux touristes de montagne, nous ne pensons pas installer d’autres équipements. En effet, il ne s’agit que d’un emplacement pour passer la nuit. »

L’administration du Parc national de la Šumava a présenté ce projet de bivouacs pour la première fois au début des grandes vacances. La première année, donc 2008, sera une année d’essai. L’année prochaine, il sera possible d’augmenter ou de diminuer le nombre de bivouacs. D’après le grand nombre de demandes d’informations que reçoit quotidiennement l’administration, il semble bien qu’il sera nécessaire d’augmenter le nombre de ces bivouacs. La direction du parc a même déjà enregistré des demandes de touristes qui voudraient les utiliser même en hiver !

Le Parc national de la Šumava a encore présenté une nouveauté pour cette saison : il a ouvert aux touristes cinq localités qui étaient jusqu’à maintenant interdites. L’administration du parc offre, ainsi, depuis le début du mois d’août, des randonnées dans ces localités qui sont assez sauvages. Le directeur du parc, František Krejčí, insiste sur le fait que les touristes qui choisissent de s’y rendre, le font à leur risque et péril. Il précise pourtant :

« Chaque rendonnée est présentée en détails avec son niveau de difficulté. Le touriste doit bien se rendre compte qu’il ne s’agit pas d’une promenade dans un parc, mais de la traversée d’une région sauvage. Le touriste peut trouver à l’avance des informations détaillées sur notre site web. Dans le cas d’un grand intérêt, nous préparons une présentation vituelle de ces randonnées sur ce site pour que les intéressés puissent se préparer à ce qui les attend. »

Il existe aussi la possibilité de visiter ses localités en compagnie d’un guide qui vous fournira d’amples informations sur leurs particularités. Il est nécessaire de commander à l’avance, car le nombre de participants est limité et les horaires sont fixes. Pour plus d’informations sur tout ce que vous offre le Parc national de la Šumava, vous pouvez consulter le site web : www.npsumava.cz. Et ce sera tout pour cette semaine, car nous refermons maintenant notre guide touristique de Radio Prague.

10
48.973005920000
13.623046880000
default
48.973005920000
13.623046880000