A Prague, bientôt une place Boris Nemtsov devant l’ambassade russe

L’ambassade de Russie, photo: ŠJů, CC BY-SA 3.0

Située devant l’ambassade russe à Prague, la place Pod Kaštany devrait bientôt porter le nom de Boris Nemtsov, cet opposant politique à Vladimir Poutine assassiné en 2015 à Moscou. Ce devrait être chose faite le 27 février prochain, date anniversaire de son assassinat. Ce changement de nom est l’aboutissement de plusieurs années d’une campagne menée, entre autres, par Petr Kutílek, élu local (Verts) à la mairie du IVe arrondissement de Prague.

Boris Nemtsov, photo: Dhārmikatva, CC BY-SA 3.0
« C’est avant tout une grande joie et un soulagement. Les quatre années de travail sur cette campagne vont enfin être concrétisées. Au cours des six derniers mois, nous avons reçu quelques signaux de la part de la municipalité pragoise indiquant qu’elle soutenait le projet. Donc, maintenant, nous avons l’espoir de le voir enfin aboutir dans les deux ou trois semaines à venir. »

Qu’est-ce qui, à l’origine, a motivé le lancement de la pétition pour donner à Prague une place Boris Nemtsov ?

« Nous souhaitions que notre capitale, et même notre pays, exprime un soutien clair aux forces démocratiques en Russie. Les personnes qui se battent courageusement pour faire triompher la démocratie dans les régimes autoritaires, et qui souvent le payent de leur vie, ne doivent pas être oubliés, mais au contraire respectés pour leurs efforts. »

Quelles sont les étapes à venir dans les prochains temps pour que la place Pod Kaštany, devant l’ambassade russe à Prague, devienne place Boris Nemtsov ?

« La semaine dernière, la commission topographique de la ville de Prague a estimé que le nom de Boris Nemtsov méritait d’être rappelé dans la capitale et que rien ne s’opposait au changement de nom de la place en question. Maintenant, la dernière étape est politique : il faut que le conseil municipal de Prague et le maire de la ville votent pour rebaptiser la place. Je pense qu’on peut être optimiste puisque tant le maire de Prague Zdeněk Hřib que les dirigeants des deux autres partis de la coalition municipale se sont exprimés publiquement en faveur de ce changement. Il y a clairement un accord politique, donc ça ne devrait pas poser de problème. »

Quelle peut être la réaction des autorités russes ? Ces derniers temps ont été marqués par diverses polémiques entre Prague et Moscou, notamment autour de la statue controversée d’un ancien maréchal soviétique…

Petr Kutílek, photo: Facebook de Petr Kutílek
« Pour l’heure, je n’ai connaissance d’aucune réaction. Dans nos efforts pour renommer la place, nous avons réussi à mener des discussions concrètes avec la municipalité de Prague. Ici, la situation est un peu différente : Boris Nemtsov est une figure actuelle, contrairement au maréchal Ivan Koniev et au débat sur son rôle historique. Il s’agit là de soutenir les forces démocratiques actuelles en Russie. En outre, le gouvernement russe affirme qu’il n’a rien à voir avec l’assassinat de Boris Nemtsov. Donc j’imagine qu’il ne peut pas protester contre quoique ce soit. »

L’actuelle mairie de Prague semble particulièrement engagée à prendre des décisions symboliques qui ont le don d’irriter les pouvoirs autoritaires, comme la Chine par exemple. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

« Je ne peux pas parler pour la mairie de la ville de Prague. Je suis un simple citoyen et conseiller municipal d’un arrondissement de la ville. Mais je dirais que ce que fait actuellement la direction de la ville est en accord avec la ligne de politique étrangère de la République tchèque sur le long terme. Une ligne qui soutient les droits de l’Homme et la démocratie dans le monde. Certes, ces cinq dernières années, on constate un certain relâchement dans ce domaine de la part du gouvernement tchèque. Mais je prends cela comme un accident de parcours temporaire et je veux croire que cet accent sur les droits de l’Homme retrouvera bientôt sa place dans la politique étrangère officielle de la Tchéquie. Tout comme le fait actuellement la mairie de Prague. »

Il a été aussi question d’une potentielle allée ou promenade en l’honneur d’Anna Politkovskaïa, journaliste russe assassinée en 2006. Est-ce un projet concret ?

L’ambassade russe à Prague, photo: ŠJů, CC BY-SA 3.0
« Ce qui ressort de nos discussions avec le maire de Prague, Zdeněk Hřib, il devrait s’agir d’une allée dans le parc de Stromovka, de l’autre côté de l’ambassade russe. A l’origine, avec mes collègues qui ont travaillé sur la campagne en faveur d’une place Boris Nemtsov, c’était un endroit alternatif auquel nous avions pensé si le projet de place n’avait pas abouti. A l’automne dernier, au cours de nos discussions, la mairie s’est montrée favorable à ce que soit rendu également hommage à Anna Politkovskaïa. Nous avons donc suggéré cette allée du parc car cette journaliste mérite également notre respect. »

NB : L’ambassade de Russie à Prague n’a pas réagi aux demandes d’entretien de la rédaction russe de RPI.