Adoption à distance

r_2100x1400_radio_praha.png

Plus de 230 enfants du Bangladesh peuvent aller à l'école grâce à leurs parents adoptifs tchèques. Selon le chef du programme, Alena Rusova, c'est l'association civique ADRA, qui a pris l'initiative de cette forme d'adoption à distance. Chaque intéressé à l'adoption d'un enfant contribue par une somme de 600 à 1200 couronnes, par mois, à son instruction. Il est tenu au courant de ses notes, échange avec l'enfant des lettres, lui envoie des cadeaux et peut, éventuellement, lui rendre visite. De nouveaux 105 enfants du Bangladesh attendent, à ADRA, leurs nouveaux parents adoptifs tchèques.

Avec l'argent réuni par des collectes, un médecin tchèque, Milan Moskala, qui travaille depuis plusieurs années à Dacca, y a fait construire une nouvelle classe pour enfants adoptés par des Tchèques et acheté un moyen de transport pour les amener à l'école.