Afghanistan : les Tchèques victimes d’une nouvelle attaque

Le corps d’Ivo Žďárek a été rapatrié en République tchèque, photo: CTK

Le corps d’Ivo Žďárek, l’ambassadeur tchèque au Pakistan mort dans l’attentat qui a frappé un hôtel d’Islamabad samedi, a été rapatrié en République tchèque lundi. Parallèlement, trois soldats tchèques ont été blessés en Afghanistan, dans la nuit de dimanche à lundi, victimes d’une attaque au lance-roquettes.

L’armée tchèque dans la province du Logar, photo: CTK
Depuis le début de l’année, deux membres de l’armée tchèque sont déjà morts et sept autres ont été blessés en Afghanistan. A ce bilan s’ajoutent donc trois nouveaux blessés, dont deux gravement. Les trois hommes font partie de l’équipe de reconstruction qui se trouve dans la province du Logar, dans l’est du pays. Cette équipe, dont la mission s’inscrit dans le cadre des forces de l’Otan, est composée d’environ 200 soldats et d’une dizaine d’experts civils. Son rôle est, comme son nom l’indique, de participer à la reconstruction, entre autres, des hôpitaux, écoles, voies de communication ou encore de soutenir l’agriculture locale. Au total, ce sont pas moins de 400 militaires tchèques qui opèrent dans diverses régions en Afghanistan : un hôpital de province et une unité chimique sont notamment en mission à Kaboul.

Cette fois, c’est le camp où ils sont basés qui a été la cible d’une attaque. Trois roquettes ont été lancées. La région est en proie depuis plusieurs mois au retour en force des Talibans. Pas moins de 4 000 personnes, pour la grande majorité des civils mais aussi environ 200 soldats des forces de l’Otan, sont ainsi déjà mortes depuis le début de l’année, une situation d’insécurité qui complique la mission tchèque, comme l’a reconnu, à Prague, le Premier ministre Mirek Topolánek. Le ministère des Affaires étrangères a, lui, admis que la situation était « plus mauvaise qu’auparavant ».

Le corps d’Ivo Žďárek a été rapatrié en République tchèque, photo: CTK
C’est de cette même insécurité permanente face au danger terroriste dont a été victime au Pakistan voisin l’ambassadeur tchèque. Ivo Žďarek compte parmi les 53 personnes mortes suite à l’attentat suicide dont l’hôtel Mariott d’Islamabad a été la cible. Le corps a été rapatrié dès lundi. Le président de la République, Václav Klaus, se trouvait à l’aéroport de Prague :

« Il s’avère que les ambassadeurs sont en première ligne pour la défense de nos intérêts dans le monde. Il s’avère aussi que cette première ligne est parfois très dangereuse. Nous en avons eu la preuve au Pakistan et il s’agit là de quelque chose de très sérieux. »

Malgré ces derniers événements et l’escalade de la violence, la République tchèque entend renforcer sa présence dans la région. Le ministère de la Défense a ainsi confirmé qu’il entendait envoyer une centaine de soldats supplémentaires en Afghanistan l’année prochaine.