L’ambassadeur tchèque au Pakistan, victime de l’attentat-suicide au Mariott

Photo: CTK

Le « 11 septembre du Pakistan », c’est ainsi qu’un journaliste local a qualifié le sanglant attentat perpétré contre l’hôtel Mariott à Islamabad ce samedi. Parmi les 53 personnes qui ont trouvé la mort, Ivo Žďárek, l’ambassadeur de la République tchèque au Pakistan.

Ivo Žďárek, photo: CTK
Cela ne faisait que depuis cet été qu’Ivo Žďárek était en poste dans la capitale pakistanaise, après avoir passé quatre années au Vietnam. L’hôtel Mariott, il y vivait de manière temporaire. Et lorsque samedi le kamikaze a précipité un gros camion sur la barrière de sécurité, s'est fait exploser dans la cabine, entraînant l'explosion d'une charge de 600 kg, Ivo Žďárek se trouvait justement dans l’hôtel.

Photo: CTK
Quelques minutes après l’attentat, il parvient à donner des nouvelles par téléphone à ses collègues. Avant de rappeler encore une fois pour demander de l’aide afin d’être évacué du bâtiment en feu. D’après le journaliste pakistanais Hamid Mir, témoin oculaire de l’attentat cité par le quotidien économique Hospodářské noviny, Ivo Žďárek serait décédé après avoir tenté de sortir des flammes des blessés, aidé de sa compagne.

Tomáš Pojar, adjoint au ministre des Affaires étrangères pour les relations bilatérales, déplore la disparition du diplomate :

Photo: CTK
« Même s’il avait eu un garde du corps, au vu des circonstances, il n’aurait pas pu l’aider plus. L’hôtel était d’ailleurs sous surveillance... »

Le Premier ministre Mirek Topolanek a condamné l’attentat suicide avant de rappeler les états de service d’Ivo Žďárek, un diplomate dont la formation et les intérêts l’avaient amené à faire des études de relations internationales et de langues orientales, un connaisseur de l’Asie.

Photo: CTK
Les autorités tchèques ont déjà fait savoir que l’ambassade à Islamabad allait continuer à fonctionner normalement. Pour le ministre des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg, cet attentat prouve une fois de plus le danger du terrorisme qui peut frapper à tout moment et à tout endroit :

« L’ambassadeur était à l’hôtel Mariott justement parce que la résidence et l’ambassade elle-même sont en travaux pour améliorer le système de sécurité. C’est ce que nous essayons de faire dans nos représentations situées dans des pays dangereux. Mais à partir du moment où un hôtel est attaqué comme dans ce cas-là, nous sommes sans défense. »

C’est l’adjoint de l'ambassadeur disparu qui a pris la relève à son poste. Ivo Žďárek est le premier diplomate tchèque à être tué dans un attentat terroriste.