Améliorer l'information et la sécurité des visiteurs étrangers à Prague

r_2100x1400_radio_praha.png

Une campagne intitulée « Informations à la portée » visant à mieux informer les visiteurs étrangers sur les monuments mais aussi les dangers de Prague vient d'être lancée par la municipalité avec le concours de la police. JG a assisté à la présentation d'une brochure en quatre langues publiée à l'intention des touristes .

Un sondage effectué auprès de touristes d'une vingtaine de pays a précédé la publication de la brochure. L'objectif du sondage était de recenser les problèmes qu'ils rencontrent le plus souvent lors de leur séjour à Prague. Il en ressort qu'il s'agit de l'impossibilité de distinguer les uniformes de la police de l'Etat de ceux de la police municipale, les faux des vrais billets de banque, ou encore de la nécessité d'avoir les numéros de téléphone importants. Toutes ces informations, le visiteur les trouvera désormais dans la brochure, sous forme de dépliant. Il y trouvera aussi le plan de la ville sur lequel sont inscrits les principaux monuments, les offices de tourisme, les bureaux de police, les stations de métro et les gares ferroviaire et routières. Le nombre de touristes qui séjournent à Prague augmente - l'année dernière, ils étaient presque 4 millions. Parallèlement à cet accroissement, le nombre de vols augmente, lui-aussi. Selon Eva Brozova, de l'administration de la police de Prague, plus de 9000 vols ont été commis en 2005 à Prague. Les touristes étrangers en étant souvent les victimes, Eva Brozova explique quelles précautions prendre pour éviter ce genre de désagrément :

« En premier lieu, c'est le vol, donc il faut faire attention aux pickpockets. Un autre délit fréquent est le change au noir dans la rue. Le cours proposé peut sembler favorable aux touristes, mais moins déjà la monnaie reçue : très souvent, il s'agit de monnaie polonaise. Les touristes devraient également faire attention aux jeunes filles qui leur proposent des services sexuels. Plus que par ces derniers, elles sont intéressées par les porte-monnaie qu'elles réussissent à tirer de la poche sans que le touriste ne s'en aperçoive. Puis il y a les faux agents de police, le plus souvent des groupes organisés de Roumanie qui, sous différents prétextes, contrôlent les billets de banque et les cartes de crédit. Hélas, beaucoup de touristes leur font confiance et n'hésitent même pas à révéler le code de leur carte. En aucun cas, le policier n'a le droit d'effectuer de tels contrôles dans la rue. »

Dernière information : les brochures pour informer les touristes sont disponibles dans le réseaux des offices de tourisme, les hôtels, les restaurants, à l'aéroport, à la gare et dans les agences de voyage.