Athlétisme - Décathlon : le record du monde n’est plus tchèque

Ashton Eaton, photo: CTK

Propriété tchèque depuis 1999, d’abord de Tomáš Dvořák puis de Roman Šebrle, le record du monde du décathlon a été battu par Ashton Eaton ce week-end. Deuxième athlète de l’histoire après Šebrle à réaliser un total supérieur à 9 000 points, l’Américain a signé 9 039 points. Une performance qui n’est pas passée inaperçue en République tchèque et qui a suscité l’admiration du monde de l’athlétisme, et en premier lieu de Roman Šebrle.

Ashton Eaton,  photo: CTK
Roman Šebrle n’est donc plus recordman du monde du décathlon. Unique athlète de l’histoire jusqu'à lors à avoir dépassé la barre des 9 000 points avec un total de 9 026 points, le Tchèque détenait le record depuis 2001. Il en a été dépossédé samedi, à Eugène, par Ashton Eaton, qui, malgré de mauvaises conditions climatiques, a amélioré de treize points la marque de Šebrle pour la porter à 9 039 points lors des sélections américaines pour les Jeux olympiques. Forcément un peu déçu de perdre un record qu’il détenait depuis onze ans, Roman Šebrle n’a néanmoins pas oublié de rendre hommage au jeune athlète américain :

« Bien sûr que je ressens une certaine nostalgie. J’ai quand même détenu ce record pendant onze ans, ce n’est pas rien, et j’ai été le premier à dépasser les 9 000 points. Je tenais donc à ce record. Je serais un menteur si j’affirmais le contraire. Néanmoins, je pense que ce nouveau record est une bonne chose pour l’athlétisme et que cela encouragera les jeunes athlètes. Cela devait bien arriver un jour. D’une certaine façon, je m’attendais à ce que mon record soit battu en raison des excellentes performances qu’avait réalisées Ashton avant ces sélections. »

Roman Šebrle
Si le record du monde était la possession de Roman Šebrle depuis 2001, il était aussi un bien tchèque depuis plus longtemps encore. Car avant le champion olympique d’Athènes, c’est en effet Tomáš Dvořák qui en avait été le détenteur pendant deux ans avec 8 994 points. A Prague, en 1999, le triple champion du monde consécutif entre 1997 et 2001, qui demeure également le seul athlète de l’histoire à avoir dépassé plus d’une fois dans sa carrière le score de 8 900 points (à trois reprises), avait échoué avec beaucoup de regrets à six petites unités de la barre mythique.

Longtemps dominé par les Tchèques, si l’on n’oublie pas non plus Robert Změlík, champion olympique à Barcelone en 1992, le décathlon est depuis quelques saisons de nouveau dominé des athlètes du monde entier. Et comme l’a avoué lui-même Roman Šebrle, l’établissement d’un nouveau record du monde n’était plus qu’une question de temps. Et selon le Tchèque, un autre Américain aurait déjà pu le battre avant Ashton Eaton ce week-end :

« Bryan Clay en avait déjà le potentiel, mais il n’est jamais parvenu à réaliser des bonnes performances dans toutes les disciplines lors d’un même décathlon. C’est peut-être dû au fait qu’il a d’abord gagné les Jeux olympiques et les championnats du monde. Il lui manquait donc peut-être un peu de motivation pour la dernière épreuve, le 1 500 mètres, dans les autres concours. Ashton Eaton, lui, n’a encore jamais gagné de grande compétition à l’exception des championnats du monde en salle. Ce record du monde devait donc sacrément le motiver. Il faut aussi reconnaître qu’il réalise des performances encore meilleures que celles de Brian Clay. Ce qu’il est capable de faire dans certaines disciplines, c’est vraiment incroyable. »

Incroyable, Ashton Eaton l’a été tout au long de son décathlon record d’Eugène, depuis la première épreuve, le 100 mètres couru en 10’’21, meilleure performance de l’histoire, jusqu’à la dernière, le 1 500 mètres, où le jeune Américain a amélioré de quatre secondes son record personnel avec un chrono de 4’14’’48. Tout cela sans oublier également une autre meilleure performance de l’histoire à la longueur avec un saut à 8,23 m et des conditions météos franchement pas favorables.

Ashton Eaton,  photo: CTK
Malgré la pluie tombée sans discontinu lors de la première journée du concours, Ashton Eaton possédait ainsi déjà 53 points d’avance sur le record de Šebrle à l’issue des cinq premières épreuves. Finalement vainqueur de sept des dix épreuves du décathlon, Ashton Eaton a ainsi amélioré cinq de ses records personnels à Eugène et son total personnel de 310 points ! Et à l’en croire, à seulement 24 ans, le nouveau recordman du monde peut faire encore mieux ; ce que veut bien croire aussi l’ancien recordman Roman Šebrle, franchement admiratif :

« S’il s’améliore encore sur 100 mètres et à la longueur, deux disciplines dans lesquelles il a déjà réalisé les meilleures performances de l’histoire dans un décathlon, alors je serai vraiment curieux de voir ce que cela va donner… Mais c’est vrai qu’il a encore quelques réserves par exemple au lancer du poids ou du disque. Ce sont des disciplines où il peut faire mieux. Même si ce n’est vraiment pas évident d’être bon dans les dix disciplines lors d’un même décathlon, je pense donc, moi aussi, qu’il a le potentiel pour améliorer encore un peu le record. »

Excellent dans les épreuves de sprint, y compris sur 110 mètres haies avec 13’’34, au saut en longueur ou encore à la perche avec 5,30 m, Ashton Eaton doit toutefois son nouveau record du monde d’abord à un 1 500 mètres littéralement de folie. Porté par les 20 000 spectateurs présents dans le stade où il s’entraîne régulièrement, l’Américain a non seulement amélioré son record personnel de quatre secondes mais aussi été sept secondes et demie plus rapide que Roman Šebrle lors de son record de Götzis en 2001 !

Médaillé d’or et recordman du monde de l’heptathlon avec 6 645 points en salle à Istanbul en mars dernier, médaillé d’argent aux Mondiaux de Daegu en plein air en 2011, Ashton Eaton sera forcément le principal candidat au titre olympique à Londres dans quelques semaines ; un concours olympique auquel espère toujours participer également Roman Šebrle. A 37 ans, le vétéran tchèque entend bien réaliser les minima olympiques fixés à 8 200 points lors des championnats d’Europe qui débuteront à Helsinki ce mercredi. S’il y parvient bien, Roman Šebrle participera alors au dernier grand décathlon de sa carrière aux côtés de son successeur dans les annales mondiales. Et le Tchèque estime Ashton Eaton capable de réaliser une nouvelle très grande performance à Londres, même dans un contexte tout autre que celui de son record du monde :

Roman Šebrle,  photo: CTK
« Ca se passe complètement différemment aux Jeux olympiques. Les épreuves sont réparties sur la totalité des deux jours. Il faut se lever tôt et on se couche tard le premier jour, c’est donc beaucoup plus fatiguant et difficile qu’en temps normal. D’un autre côté, ce sont les Jeux olympiques. Celui qui sait se motiver et faire abstraction de l’environnement du concours possède un grand avantage. A Londres, personne n’imposera de pression à Eaton, c’est un autre élément en sa faveur. Il est dans une telle forme qu’il pourrait réaliser une très grande performance même aux Jeux olympiques. On verra, mais je suis curieux de voir ça. »

Roman Šebrle contraint d’abandonner le sien, il ne reste désormais « plus que » trois records du monde encore propriété d’athlètes tchèques : Jarmila Kratochvílová détient depuis vingt-neuf ans celui très controversé du 800 mètres, tandis que Jan Železný chez les hommes et Barbora Špotáková chez les femmes possèdent eux ceux du lancer du javelot.