Athlétisme - Meeting d’Ostrava : Špotáková vole (presque) la vedette à Usain Bolt

Usain Bolt, photo: CTK

Pour la cinquième année consécutive, Usain Bolt était la grande vedette du meeting d’Ostrava, vendredi. Mais si le sprinter jamaïcain a comme toujours assuré le spectacle lors des quelques jours passés en Moravie du Nord, cela a été plus ordinaire sur la piste.

Usain Bolt, photo: CTK
Vainqueur du 100 mètres en 10’’04 pour sa première course en Europe de la saison, Usain Bolt, auteur d’un départ très moyen, est resté loin non seulement de son record du monde (9’’58) et de sa meilleure performance de l’année (9’’82), mais aussi du chrono de 9’’70 dont il avait annoncé vouloir s’approcher à Ostrava. A l’arrivée, Usain Bolt ne cachait pas sa relative déception :

« C’était un mauvais jour tout simplement. Je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé. A l’échauffement, j’ai effectué plusieurs départs qui étaient plutôt bons. J’avais de bonnes sensations et les conditions de course étaient bonnes. Mais pendant la course, ça s’est passé différemment. Mon départ n’a pas été bon et ensuite je n’ai pas ressenti la même explosivité que d’habitude, je n’ai pas su accélérer vers la mi-course. Je suis tout aussi surpris que vous de ma performance. Et il m’a même fallu m’employer pour gagner. C’était le minimum. Il va falloir que j’en discute avec mon entraîneur pour améliorer tout cela. »

Barbora Špotáková, photo: CTK
Usain Bolt peu convaincant, ce sont donc les lanceurs de javelot tchèques qui ont signé quelques-unes des plus belles performances de la soirée à Ostrava. Vítězslav Veselý chez les hommes avec un lancer à 85,67 m et Barbora Špotáková chez les femmes ont en effet remporté leur concours respectif, et ce en présence de ce qui fait de mieux à l’heure actuelle au niveau mondial. Les deux protégés du légendaire Jan Želežný, leur entraîneur, ont ainsi confirmé qu’il faudrait compter sur eux en cette année olympique. A un peu plus de deux mois des Jeux de Londres, la championne olympique en titre et recordwoman du monde Barbora Špotáková a même signé la meilleure performance de la saison avec un jet à 67,78 m, dominant ainsi nettement sa grande rivale et championne du monde en titre, la Russe Mariya Abakumova.

Photo: CTK
A noter une autre meilleure performance mondiale de l’année au saut à la perche pour le Français Renaud Lavillenie, qui a franchi une barre à 5,90 m avant d’échouer trois fois à 6 mètres. Et puis un des autres grands moments de la soirée, le 800 m féminin, a tourné à l’avantage de Pamela Jelimo. La Kényane a survolé la course en 1’58’’49 loin devant la Sud-Africaine Caster Semenya (2’00’’80), rendue célèbre entre autres par la polémique sur son genre. Même sans un Usain Bolt au sommet de sa forme, Ostrava a donc une nouvelle fois confirmé que, hors Ligue de diamant, il était bien un des meetings réunissant un des plus beaux plateaux d’athlètes de l’élite mondiale.